dimanche 22 octobre 2017

Solidarité : le tour de Mohammedia !

Roi mohammedVI a mohammedia ramadan 2015

Cette semaine, de nouveaux grands projets au service de l’homme et de sa dignité. Car, si pour SM le Roi l’élément humain reste la pierre angulaire de toute politique de développement, il y a aussi cet engagement déterminé du Souverain envers les populations vulnérables.

SM le Roi a posé, ce lundi 6 juin au quartier «El Alia» à Mohammedia, la première pierre d’un Centre de diagnostic et de traitement des maladies chroniques. Porté par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, ce projet, d’un investissement global de 5 millions de dirhams, permettra l’accueil, la prise en charge médicale, le dépistage précoce de certaines maladies chroniques, ainsi que l’encadrement et la formation des intervenants régionaux dans le domaine. Edifié sur un terrain de 1.400 m2, le Centre sera doté, entre autres, d’un laboratoire d’analyses, d’une salle d’hôpital du jour, de salles de consultation, d’une pharmacie, d’une bibliothèque et d’un bureau pour associations. Le délai prévu pour sa réalisation est de 12 mois. Il sera géré par le ministère de la Santé, en partenariat avec une association médicale spécialisée.

Ce projet s’inscrit en droite ligne des efforts déployés par la Fondation et visant à favoriser l’accès des personnes démunies aux soins de santé, à renforcer les infrastructures de base et à assurer aux citoyens les conditions d’une vie digne. Il reflète la sollicitude constante dont le Souverain n’a eu de cesse d’entourer les personnes souffrant de maladies chroniques et sa détermination à leur assurer un meilleur accès aux services de santé de base. A forte portée sociale, ce projet vient s’ajouter aux différentes actions menées par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au niveau de la région du Grand Casablanca, donnant ainsi plein sens à l’engagement multiforme et diversifié de la Fondation en faveur du bien-être des populations démunies.
Le Roi Mohammed VI a procédé également, ce même jour à la commune rurale Béni Yahvé, toujours dans la préfecture de Mohammedia, au lancement des travaux de construction d’un Complexe de formation et d’insertion. Réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour un investissement global de 9 millions de dirhams, le projet cible particulièrement les catégories les plus vulnérables. Ce Complexe de formation et d’insertion sera construit sur un terrain de 1.430 m2. Il permettra aux bénéficiaires en situation de précarité de consolider leurs compétences et de promouvoir leurs conditions socio-économiques à travers notamment des cours d’alphabétisation et d’apprentissage de métiers locaux générateurs d’emploi et de revenus. Il a également pour objectif le développement des activités scolaires et parascolaires au profit des enfants et la promotion de l’enseignement préscolaire. Le futur complexe abritera un pôle «Femmes et enfants» comprenant notamment des ateliers d’art culinaire, de pâtisserie, de coupe-couture et coiffure-esthétique, des salles de formation des éducatrices de l’enseignement préscolaire, d’alphabétisation, d’écoute et d’orientation, un espace d’enseignement préscolaire (petite, moyenne et grande sections) et une aire de jeux pour enfants. Il disposera aussi d’un pôle dédié aux jeunes abritant des ateliers de formation professionnelle en menuiserie aluminium et en électricité du bâtiment, des salles de communication, d’enseignement des langues étrangères, de soutien scolaire et d’orientation pédagogique et un espace pour les associations.
Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 18 mois, est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (construction et équipement), le Groupe Al-Omrane et l’Office de la Formation professionnelle et de la promotion du travail qui assurera l’encadrement technique des ateliers de la formation professionnelle. La gestion du futur complexe sera par ailleurs confiée à un réseau d’associations locales.
Ces projets, lancés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité dans la préfecture de Mohammedia, visent à apporter des réponses adéquates aux problématiques sociales locales via la mise en place de projets solidaires dans le cadre d’une approche participative avec la société civile et au profit des populations les plus vulnérables. L’objectif reste une meilleure intégration socio-économique et professionnelle des jeunes et des femmes.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Nizar Baraka : Nouveau chef de l’Istiqlal ?

Il y avait bien quelques mois que tous ceux que la vie politique au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.