mardi 12 décembre 2017

Qualification du Maroc : Joie à Casablanca, Londres, Dubaï, Paris…

Après la victoire des Lions de l’Atlas en Côte d’Ivoire, samedi 11 novembre (2-0), les citoyens sont sortis dans la rue pour fêter le grand événement. Dans les quatre coins du Royaume (Casablanca, Marrakech, Laâyoune, Fès, Tanger…), des masses humaines ont submergé les places et les artères des villes, pour clamer leur joie, suite à la qualification de l’équipe nationale pour la phase finale de la Coupe du Monde Russie 2018.

Les supporters se sont cotisés pour faire la fête !

Si, juste après le coup de sifflet final, des milliers de supporters sont sortis fêter cet événement, au Maroc comme à travers le monde, à Casablanca, certains ont même pensé à faire plus. La soirée du lendemain de cette gloire, plus précisément au quartier de Derb Soltan, une dizaine de voisins ont décidé une cotisation de 70 DH par personne pour organiser une grande fête dans le quartier. Les festivités ont commencé vers 18 heures et se sont poursuivies jusqu’à minuit. La ruelle était tout en couleur (guirlandes, ballons, graffiti…) et un DJ animait la soirée. Les gens (petits, adolescents, vieux, femmes…) n’ont surtout pas manqué cette circonstance! Un beau tableau de joie et surtout d’union!

A l’international, plusieurs pays et équipes ont tenu à féliciter le Maroc pour sa qualification au Mondial 2018.

La grande roue de Londres 

     

Grande roue (Londres)

et Burj Khalifa de Dubaï

Burj Khalifa (Dubaï)

ont été illuminés aux couleurs du Maroc…

Les Marocains de Paris n’ont pas été en reste. L’avenue des Champs-Elysées a vibré au rythme de l’euphorie marocaine.

A Paris…

A Nouakchott, en Mauritanie, les Marocains, rassemblés dans les cafés, ont laissé éclater leur joie.

A l’instar de leurs compatriotes au Maroc et partout dans le monde, les Marocains de New York ont célébré, dans la joie et le bonheur, la qualification des Lions de l’Atlas, un motif de fierté pour les membres de cette communauté géographiquement éloignée, mais qui reste très attachée à ses racines marocaines.
Dans le quartier d’Astoria, dans le Queens, ce sont plusieurs dizaines de Marocains de New York qui ont laissé exploser leur joie dans la rue, après la fin du match. Portant des drapeaux marocains, des casquettes frappées aux couleurs nationales et des maillots de la sélection nationale, ces membres de la communauté marocaine ont célébré comme il se devait cette victoire, à la «Moroccan style», au grand bonheur des passants et des habitués de Stainway street, avenue d’Astoria branchée et réputée pour ses restaurants, épiceries et cafés méditerranéens, moyen-orientaux et marocains.

Quant aux Marocains vivant en Australie, le décalage horaire ne les a pas empêchés de se rassembler, pour suivre le match décisif ayant opposé le Maroc à la Côte d’Ivoire. Il est dimanche 12 novembre (04h30). Les voitures se rassemblent devant l’ambassade du Royaume à Canberra. Les passagers quittent les voitures, drapés de rouge et de vert, pour prendre place dans l’enceinte de l’ambassade qui a ouvert ses portes, pour accueillir les membres de la communauté marocaine qui ont voulu célébrer ce moment historique. Ces derniers se sont également rendus au célèbre siège du Parlement australien, pour savourer et célébrer une qualification tant attendue et faire montre de leur patriotisme et leur solidarité, à l’instar de tous les Marocains du monde.

Ghita Hanane

Voir aussi

Abdelkebir El Hadidi : Celui par qui la catastrophe est arrivée

Une quinzaine de personnes ont été tuées dans la bousculade survenue, dimanche 19 novembre 2017, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.