vendredi 18 août 2017

Industrie automobile : Ecosystème et opportunités d’investissement au Maroc

Le secteur automobile joue un rôle primordial dans l’accélération de la croissance industrielle de l’économie nationale. C’est ce qui est ressorti de la rencontre sur «L’écosystème automobile au Maroc: opportunités d’investissement dans une industrie en croissance», organisée à Casablanca.

Initié par Attijariwafa bank en partenariat avec l’Association marocaine pour l’Industrie et le Commerce automobile (AMICA), cet événement de business networking est venu confirmer la volonté du groupe Attijariwafa bank d’accompagner la dynamique de croissance que connaît ce secteur, placé au cœur de sa stratégie et de contribuer à structurer significativement les relations entre constructeurs automobiles et équipementiers locaux et étrangers. En outre, le but est de réussir une double dynamique et une synergie entre opérateurs locaux et internationaux. Un appel qui n’est pas passé inaperçu par le groupe bancaire qui a pris l’initiative d’organiser, mardi 28 mars, en partenariat avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile, une rencontre durant laquelle l’ensemble des acteurs ont débattu des opportunités d’investissement dans l’industrie automobile; la finalité étant de contribuer à structurer significativement les relations entre constructeurs automobiles et équipementiers locaux et étrangers.

Intervenants de taille pour un secteur clé

S’exprimant à cette occasion, le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, Mamoune Bouhdoud, a dressé le tableau d’un secteur en pleine effervescence, en indiquant que ce secteur enregistre une forte dynamique.
Le ministre délégué a ainsi souligné la place prépondérante qu’occupe l’industrie automobile dans toutes les stratégies nationales. Etant l’un des piliers du Plan d’Accélération Industrielle, le secteur se consolidera, vu les partenariats publics-privés scellés dans ce sens. Les exportations automobiles, en constante progression, devraient passer de 60 milliards de dirhams en 2016 à 100 milliards de dirhams en 2020, renforçant ainsi la compétitivité du Maroc dans ce domaine et hissant ce dernier au rang des constructeurs européens et asiatiques. L’action vise aussi à amener le capital marocain dans le secteur de l’automobile, l’un des objectifs que s’assigne le ministère, dans le cadre du développement des écosystèmes performants de ce secteur industriel en croissance.
Pour sa part, le président-directeur général d’Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, a indiqué que ce secteur constitue un moteur de l’économie nationale, grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI qui accorde un intérêt particulier aux nouveaux métiers. Et d’ajouter que ce secteur a contribué à la dynamisation du climat des affaires au Maroc, mettant l’accent sur le rôle du Plan d’Accélération Industrielle (PAI 2014-2020) dans la dynamisation de l’industrie automobile. Il a, à cette occasion, réitéré l’engagement d’Attijariwafa bank en faveur des opérateurs du secteur, dans le cadre de la convention liant l’Etat et ce groupe. Grâce à l’implication forte des différents acteurs économiques pour consolider la progression enregistrée par l’industrie automobile, le groupe Attijariwafa bank ambitionne de faire bénéficier les entreprises de nouvelles opportunités d’affaires, d’investissements et de joint-ventures, a-t-il également dit. Contribuant ainsi à améliorer le taux d’intégration local pour atteindre les 65% visés en 2020.

Conscient du rôle fondamental que joue le secteur automobile dans l’accélération de la croissance industrielle du Maroc et fidèle à son engagement d’accompagner la mise en œuvre  du Plan d’Accélération Industrielle, Attijariwafa bank vise à renforcer son dispositif de soutien aux écosystèmes automobiles à travers l’organisation d’un événement de business networking, en partenariat avec l’AMICA.

A noter que le groupe Attijariwafa bank a lancé à cette occasion une offre dédiée aux investisseurs locaux et étrangers dans l’industrie automobile. Baptisée «Plan Automotive», cette offre globale et sur-mesure regroupe des solutions de financement, de Cash Management, de banque offshore ou de services non financiers. Le plan Automotive vise l’accompagnement des projets onshore et offshore. Cet accompagnement se fait en partenariat avec la Caisse centrale de Garantie (CCG), Maroc PME et le ministère de tutelle.

Il y a lieu de préciser que cet événement a connu un franc succès avec la participation de plus de 500 personnes. Il a également été marqué par la présence de personnalités nationales et internationales du secteur automobile, notamment les constructeurs Renault-Nissan et Peugeot-Citröen et le fonds Avenir Automobile de Bpifrance (Banque Publique d’Investissement), ainsi qu’une délégation d’industriels étrangers venus à la rencontre de leurs homologues marocains œuvrant dans l’écosystème automobile ou intéressés par des opportunités de diversification et de reconversion dans ce secteur.

H. Dades

Automotive : L’étendue d’un plan

A l’occasion de la tenue de cette rencontre autour de l’industrie automobile, le groupe Attijariwafa bank a lancé une offre dédiée aux investisseurs locaux et étrangers dans l’industrie automobile. Baptisée «Plan Automotive», cette offre globale et sur-mesure, explique au «Reporter» Karim Idrissi Kaitouni, Directeur Exécutif: Banque de Détail et Marché de l’Entreprise, regroupe des solutions de financement des investissements, pour accompagner les projets onshore et offshore à travers des financements, ainsi que des mécanismes d’accompagnement, en partenariat avec la Caisse Centrale de Garantie, Maroc PME et le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique; ainsi que des solutions spécifiques pour le financement du fonctionnement pour couvrir les besoins d’exploitation et alléger les tensions sur la trésorerie, notamment le pré-financement de commandes, le Factoring, le Confirming, le financement du crédit TVA, etc. En plus, ajoute Idrissi Kaitouni, il y a une gamme de produits et services de Cash Management des plus performants, pour une gestion optimale de la trésorerie et une maîtrise des flux financiers. A cela s’ajoutent les services de la banque offshore Attijari International bank, pour un accompagnement sur mesure par des experts de la place financière internationale. Le groupe a également mis en place tout un dispositif d’accompagnement à travers des services non financiers, pour aider les entreprises à relever les défis de la croissance et de la compétitivité via des services de business networking, de formation et de conseil. A travers cette convention d’affaires, Attijariwafa bank s’inscrit dans la perspective de renforcement de son engagement auprès de l’écosystème automobile et de son dispositif de soutien aux industriels marocains, en vue d’accompagner leur développement.

HD

Voir aussi

Nador : Les tensions du Rif relancent les projets en arrêt

Plusieurs projets détaillés, des budgets réactualisés, une série de réunions organisées ces derniers jours par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.