mercredi 18 octobre 2017

Guergarate : Le Maroc décide un retrait unilatéral de la zone

Après l’entretien qu’a eu SM Mohammed VI avec le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, au cours duquel le Souverain marocain a attiré l’attention du nouveau responsable onusien sur la dangereuse évolution de la situation à Guergarate, la réaction du Secrétaire Général de l’ONU n’a pas tardé.

Sa déclaration, rendue publique le samedi 25 février 2017, par son porte-parole Stéphane Dujarric, a eu un effet positif. Le Roi Mohammed VI a, dès le lendemain dimanche 26 février, ordonné le retrait des Forces Armées Royales de la zone-tampon.

Un retrait unilatéral qu’explique le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué.

Prenant note de la déclaration du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, concernant la situation grave dans la zone de Guergarate au Sahara marocain, «le Maroc enregistre les recommandations et les appréciations du Secrétaire Général, qui sont conformes à la légalité internationale», souligne le ministère.

«Cette déclaration intervient à la suite de l’entretien téléphonique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI avec SE Mr Antonio Guterres, Secrétaire Général de l’Onu, le 24 février courant. Dans ce contexte et sur hautes instructions de Sa Majesté le Roi ; et afin que la demande du Secrétaire général soit respectée et appliquée dans l’immédiat, le Royaume du Maroc procèdera, dès aujourd’hui, à un retrait unilatéral de la zone», ajoute le ministère.

«Le Royaume du Maroc espère que l’intervention du Secrétaire Général permettra de revenir à la situation antérieure de la zone concernée, de préserver intact son statut, de garantir la fluidité du trafic routier normal et, ainsi, de sauvegarder le cessez le feu et renforcer la stabilité régionale», conclut le département chargé de la diplomatie marocaine.

Vendredi 24 février, un communiqué du Cabinet Royal indiquait que Le Roi du Maroc, SM Mohammed VI, s’était entretenu au téléphone avec le nouveau Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, attirant son attention sur les dangers de la situation à Guergarate, poste frontalier de l’extrême sud du Sahara marocain.
Ainsi, il est rapporté dans le communiqué que, «au cours de cet entretien, Sa Majesté le Roi a attiré l’attention de Monsieur Guterres sur la situation grave qui sévit dans la région de Guergarate au Sahara marocain, à cause des incursions répétées des éléments armés du “polisario” et de leurs actes de provocations».

Il est également précisé que,  «ces actes se sont préméditamment produits un mois avant le retour du Maroc à l’Union Africaine, afin de créer la zizanie et tenter, en vain, de torpiller ce processus».

De même qu’il est rappelé que: «conformément aux très hautes instructions royales, les ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur, ainsi que l’Inspection Générale des Forces Armées Royales, avaient signalé, à plusieurs reprises, ces actes à la Minurso et aux Nations Unies».
Enfin, il est indiqué que «Sa Majesté le Roi a demandé au Secrétaire Général de l’ONU de prendre les mesures urgentes et nécessaires afin de mettre un terme à cette situation inadmissible, qui menace sérieusement le cessez-le-feu et met en péril la stabilité régionale».

Voir aussi

Flexibilité du dirham et banques participatives : Encore beaucoup de travail !

Les questions revenues lors du débat avec Abdellatif Jouahri ont porté surtout sur la réforme …

Un commentaire

  1. les anciens disent; li 3ta zkou lehla ifkou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.