lundi 22 avril 2019

Affaire Mohcine Fikri : Les verdicts tombent

Mohcine Fikri peut enfin reposer en paix. La Chambre criminelle de premier degré de la Cour d’appel d’Al Hoceima a prononcé, mercredi 26 avril 2017, des peines allant de 5 à 8 mois de prison ferme à l’encontre de sept accusés dans l’affaire du décès du poissonnier tandis que quatre autres ont été acquittés.

Les parents du défunt seront indemnisés

Le parquet a interjeté appel de ce verdict qui condamne également les sept mis en cause à payer une amende de 500 dirhams, a indiqué le procureur général du Roi, précisant que certains accusés ont vu leurs chefs d’accusation passer de la falsification d’écrits publics à l’émission d’attestations administratives faisant état de faits inexacts.

Celui qui a accidentellement actionné le broyeur de la benne à ordure a écopé de 5 mois de prison ferme et d’une amende de 33.000 DH.

Le tribunal a donné droit aux parents du défunt à une indemnisation civile.

La Cour avait débuté mardi 25 avril 2017, l’examen de cette affaire lors d’une séance publique en présence notamment de la défense des accusés et de la partie civile, où il a été procédé à la présentation des pièces à conviction (images et vidéos), ainsi qu’à l’audition des témoins.   

Le 28 octobre 2016, Mohcine Fikri de son vivant marchand de poisson, trouve la mort dans une benne, en voulant contester la confiscation et la destruction de sa marchandise: une demi-tonne d’espadon pêchée illégalement pendant la période de repos biologique.  

Au lendemain du drame, SM le Roi ordonne l’ouverture d’une enquête approfondie pour élucider cette affaire. 

Alors ministre de l’Intérieur dans le gouvernement Benkirane II, Mohamed Hassad est dépêché par le Souverain à Al Hoceima. Il est chargé de transmettre les vives condoléances de SM le Roi à la famille de Mohcine Fikri et promettre que la lumière sera faite sur ce drame.   

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

African Lion 2019 : Exercices militaires maroco-américain

Dans le cadre de la coopération maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.