Tanger : Bébé et femme de ménage au bras long…

Mardi 18 novembre, une femme intègre le service de maternité à l’hôpital régional Mohammed V de Tanger. Elle y est admise au terme de sa grossesse. Elle fait alors la rencontre d’une employée de nettoyage à qui elle raconte sa situation délicate de mère célibataire (la loi sanctionne toute naissance survenue hors mariage). L’employée propose à cette femme enceinte de céder son bébé après l’accouchement à une famille riche, moyennant une somme généreuse.

Pour bien ficeler cet échange, elle fait inscrire illégalement sur les documents de l’hôpital et sur le livret de famille le nouveau-né au nom de la famille adoptive qui recevra le bébé dès l’accouchement. Mais la maman biologique regrette vite sa décision et demande à l’employée de lui rendre son bébé. Une plainte de la grand-mère du nouveau-né est déposée au Tribunal de première instance. La plaignante y fait état de l’enlèvement de son petit-fils par une employée de l’hôpital. Le parquet ordonne rapidement l’ouverture d’une enquête afin d’élucider cette histoire. Les investigations de la police ont abouti à l’arrestation de l’employée et de la famille adoptive, ainsi que de deux autres employés de l’hôpital (un vigile et une autre employée) qui seront relâchés suite à un non-lieu. Les autres accusés ont été déférés devant le parquet de Tanger.

Voir aussi

USA : Un Jihadiste marocain libéré…

Le Pentagone a annoncé la libération du Marocain, Younès Abderrahmane Chekkouri, détenu au camp X-Ray …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.