Protection sociale | La généralisation de la couverture médicale aux agriculteurs et populations rurales est lancée !

Protection sociale,couverture médicale,AMO,Agriculture,CNSS

1,6 million d’agriculteurs bénéficieront dans un premier temps de l’AMO, tandis que le Registre national agricole accélérera le rythme de la couverture sociale.Et quatre conventions définissant les conditions et les modalités d’échange des données pour l’inscription des agriculteurs, ont été signées.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a présidé mercredi 25 mai 2022 à Rabat, une journée sur le renforcement et l’opérationnalisation du dispositif de généralisation de la couverture médicale au profit des agriculteurs.

Tous les responsables de l’agriculture et de la couverture médicale étaient présents. Notamment, Hassan Boubrik, Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), TariqSijilmassi, Président du Directoire du Groupe Crédit Agricole du , Karim Tajmouati, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Conservation Foncière du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC), Lahbib Bentaleb, Président de la Fédération des Chambres Agricoles du (FeCAM) et Mohamed Ammouri, Président de Confédération Marocaine de l’Agriculture et de Développement Rural (COMADER). Mais aussi les représentants des agriculteurs et des professionnels, ainsi que tous les directeurs centraux, régionaux et provinciaux du département de l’agriculture et les chefs de divisions et de service responsables du registre agricole et de la couverture sociale.

C’est dire si la rencontre était importante !Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’accélération de l’opérationnalisation du Chantier Royal de la généralisation de la au profit des agriculteurs et des populations rurales. Elle a porté sur la présentation du plan d’action déployé pour la mise en œuvre rapide et efficiente de ce chantier.

Le ministre Sadikia souligné que ce chantier Royal est une composante essentielle de la stratégie agricole Génération Green 2020-2030 dont l’élément humain est un axe majeur. Ajoutant que depuis le lancement de la Stratégie Génération Green, le ministère a élaboré un plan d’action en coordination avec les professionnels, les départements ministériels concernés et la CNSS, et mis en place les mécanismes nécessaires à la mise en place effective de l’ maladie de base obligatoire pour les agriculteurs. Ce plan d’action comprend notamment un volet juridique portant sur l’élaboration d’un décret d’application, et un volet technique portant sur la définition des catégories d’agriculteurs et au montant des contributions.

Lire aussi
Une approche participative s’impose pour rendre les professions de santé motivantes

Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements de l’Etat, le Gouvernement a ainsi élaboré un cadre juridique relatif à la couverture santé et au système de retraite, avec la promulgation de loi cadre 09.21 relative à la . Pour la mise en œuvre de la loi au profit des agriculteurs, un accord-cadre a été signé pour la généralisation de l’ maladie obligatoire de base (AMO), qui bénéficiera dans un premier temps à 1,6 million d’agriculteurs et à leurs familles.

Enfin, le projet de loi portant création du registre national agricole adopté récemment par les deux chambres du Parlement, institue une nouvelle étape majeure dans la gestion du secteur, notamment l’accélération de la des agriculteurs.

Le Registre national agricole repose sur un mécanisme qui permet de suivre les politiques agricoles et les interventions visant l’exploitation agricole. Il consiste en un recensement exhaustif des exploitants et des exploitations agricoles au niveau national, avec leur localisation géographique et offre donc une base de données numérique des exploitants agricoles et leurs exploitations géo-référencées avec un identifiant unique, permettant de fournir les informations nécessaires à l’élaboration des stratégies et des programmes publics et mettre à disposition des données sur les programmes de développement agricole, ainsi que les données facilitant l’accès à la protection sociale des agriculteurs.

En marge de la rencontre, quatre conventions de partenariat ont été signées. La 1ère, entre le ministère et la CNSS, relative à l’échange de données dans le cadre de l’ maladie obligatoire des agriculteurs. La seconde,entre le ministère, la CNSS et le Crédit Agricole du qui porte sur le renforcement du dispositif de généralisation de la couverture médicale au profit des agriculteurs. Une 3ème entre le ministère et le Crédit Agricole du relative à l’échange des données agricoles. Et une 4ème entre le ministère et l’ANCFCC relative aux données sur le foncier agricole.

MN

Voir aussi

CONFINTEA VII,Education des Adultes,Marrakech,UNESCO

CONFINTEA VII, une reconnaissance des efforts du Maroc (M. Benmoussa)

Le choix du Maroc pour abriter les travaux de la 7ème Conférence Internationale sur l’Education …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...