L’ouverture d’un consulat général à Dakhla, une impulsion forte à la coopération bilatérale dans plusieurs domaines

Consulat général,Dakhla,Suriname,Albert Ramdin,Sahara,Afrique,Laâyoune

Le ministre des Affaires étrangères, du et de la coopération internationale du , Albert Ramdin, a affirmé jeudi que l’ouverture d’un de son pays à Dakhla donne une impulsion forte à la coopération bilatérale dans plusieurs domaines.

“Ce consulat offre l’occasion de booster nos relations non seulement d’un point de vue politique, mais aussi en termes de coopération économique, sociale et culturelle”, a souligné M. Ramdin dans une déclaration à la presse à l’issue de l’ouverture de cette antenne diplomatique à Dakhla.

“Notre ambition est de renforcer notre présence à Dakhla, en vue de créer des opportunités pour le secteur privé dans les deux pays”, a-t-il poursuivi, soulignant la nécessité de consolider les relations avec le Royaume sur des bases solides d’amitié et d’engagement mutuel.

Le chef de la diplomatie surinamaise a également exprimé son soutien ferme à la souveraineté du sur son Sahara et à son intégrité territoriale.

“Le , sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, a amorcé la coopération avec de nombreux pays”, a-t-il fait remarquer, notant que le Royaume constitue un point d’entrée pour l’Afrique.

Pour sa part, le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari a souligné l’importance de la portée politique d’ouvrir un du à Dakhla, partant du fait que cette décision constitue un soutien fort et indéfectible à la souveraineté du sur son Sahara.

Lire aussi
Dakhla | L'inclusion économique des femmes au cœur de la 2ème édition du Global Women's Summit

Cette représentation diplomatique se veut également une incarnation politique, diplomatique et institutionnelle de la position de la République du Suriname qui soutient l’intégrité territoriale du Royaume, a-t-il affirmé.

M. El Jaouhari a aussi fait savoir que cette initiative marque un tournant qualitatif dans les relations étroites d’amitié unissant le Maroc et le Suriname, dans l’optique de les renforcer davantage dans divers domaines d’intérêt commun.

Cette dynamique pose les bases d’une nouvelle étape dans les relations bilatérales, faisant du Maroc un partenaire stratégique et une passerelle qui favorise l’ouverture du Suriname sur plusieurs pays européens et arabes, ainsi que sur le continent africain, via le hub régional Dakhla-Oued Eddahab, a-t-il fait observer.

Ainsi, le nombre des consulats ouverts dans les provinces du Sud a été porté à 25 (13 à Dakhla et 12 à Laâyoune).

La République du Suriname a ouvert mercredi à son ambassade, lors d’une cérémonie présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue du Suriname.

LR/MAP

Voir aussi

Nasser Bourita,Faisal bin Farhan Al Saoud,Maroc,Arabie saoudite

La session de la Commission mixte maroco-saoudienne, une impulsion à la coopération bilatérale

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Son Altesse le Prince Faisal Bin Farhan Bin Abdallah …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...