Le Maroc, un modèle en matière de construction sociétale et de développement (DG du FMI)

Le Maroc, qui jouit d’une économie dynamique, est un modèle en matière de construction sociétale et de développement, a affirmé, lundi à Rabat , la Directrice Générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva.

“Le Maroc est un modèle au niveau de la gestion de la crise post-covid grâce à des actions gouvernementales ciblées et circonscrites dans le temps”, a indiqué Mme.Georgieva, lors d’un entretien avec le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, en marge d’une visite officielle au Maroc dans le cadre des préparatifs des prochaines assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI, qui se tiendront à Marrakech en octobre prochain, ainsi que pour le renforcement du partenariat existant entre le Royaume et le FMI.

A cette occasion, M.Akhannouch a rappelé les derniers préparatifs du Maroc pour abriter les assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI, exprimant la fierté du Royaume pour avoir été choisi pour abriter une rencontre mondiale de l’envergure des assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI, ce qui témoigne de l’intérêt considérable que les institutions financières internationales portent au Maroc, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Le Chef du gouvernement a relevé que cette manifestation offre l’opportunité de mettre en exergue les étapes importantes franchies par notre pays dans les différents domaines de développement, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et de faire connaitre les spécificités de la civilisation et de la culture marocaine, assurant que le Maroc, en étant l’hôte de ce rendez-vous important, représente l’ensemble du continent africain.

A cet égard, M.Akhannouch a passé en revue les grandes orientations de l’action gouvernementale, qui s’articule principalement autour de la relance économique, la généralisation de la protection sociale, la réforme fiscale, la réforme du secteur public, ainsi que la réforme du secteur financier.

Le Chef du gouvernement a rappelé, en outre, les principaux fondements des politiques économique et sociale du gouvernement, et son attachement à poursuivre son action en vue d’améliorer les différents équilibres macro-économiques et d’assurer la mise en œuvre optimale de stratégies de développement majeures du Royaume dans les différents secteurs.

Cette orientation, a précisé M.Akhannouch, est notamment consacrée par les priorités principales arrêtées par la loi de finances de l’année 2023, à travers la consolidation des bases de l’État social voulu par le Souverain, la promotion de l’investissement, la prise en charge de la problématique de gestion des ressources en eau et par la mise à disposition des moyens nécessaires à la garantie de la pérennité des réformes.

Par ailleurs, les deux parties ont évoqué les perspectives de la coopération entre le Maroc et le Fonds Monétaire International et leur concentration sur les priorités de développement engagés par le Royaume, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, se félicitant de l’intensité que connaissent les consultations bilatérales à l’occasion des nombreuses visites entreprises par les responsables du FMI au Maroc, dans le cadre de l’assistance technique ou en marge des préparatifs pour la tenue des assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI.

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc,épargne nationale,PIB,HCP

HCP | L’épargne nationale à 26,7% du PIB au 4e trimestre 2023

L’épargne nationale s’est située à 26,7% du produit intérieur brut (PIB) au 4ème trimestre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...