Le Maroc s’engage aux côtés de l’ONU dans la promotion de l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité

Maroc-ONU,ONU-Femmes

Le Ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger a organisé, mercredi, en collaboration avec les Départements ministériels et les Institutions nationales concernés, une consultation nationale visant à identifier les meilleures pratiques internationales dans la mise en œuvre de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité dans le cadre du processus d’élaboration du Plan d’Action National de mise en œuvre de la résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité de l’ONU, avec l’appui d’ONU-Femmes.

Lors de son mot d’ouverture de l’atelier, M. Redouane Houssaini, Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales du ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, a rappelé que dans le cadre de la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc n’a eu de cesse d’œuvrer pour la réalisation des objectifs de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité, et ce partant de son engagement en faveur du multilatéralisme et de la centralité de l’ONU dans la préservation de la paix et de la sécurité internationale.

Le responsable a souligné que le Maroc a entamé en juillet 2019 l’élaboration de ce Plan d’Action dans un contexte marqué par la priorité accordée par l’ONU à cette thématique à travers l’adoption de plusieurs résolutions du Conseil de Sécurité subséquentes à la résolution 1325 et l’action du Secrétaire Général de l’ONU en faveur de cet agenda. Le processus d’élaboration du Plan d’Action National du Maroc, qui capitalise sur les multiples progrès réalisés sur le plan national dans les domaines de l’égalité de genre et des droits des femmes, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a bénéficié d’un large retour d’expérience de la part de plusieurs pays engagés pour la réalisation des objectifs de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité et s’inscrit dans le cadre de l’élan onusien en faveur de cet agenda.

Rappelant que la résolution 1325 fût la première à établir un lien direct entre l’inégalité des sexes et la paix et la sécurité internationales, M. Houssaini a affirmé que l’engagement du Maroc en faveur de sa mise en œuvre s’est décliné par des initiatives concrètes. Cet engagement, a-t-il souligné, se poursuivra à travers la mise en œuvre du Plan d’Action National, voulu en tant que plateforme d’action et en tant qu’outil de changement.

La perspective de l’Union Africaine concernant cette thématique a été présentée par M. Abderrazak Laassel, Directeur du Grand Maghreb et des Affaires de l’Union du Maghreb et de l’Union Africaine du même ministère, sur la vision de l’Union Africaine concernant la mise en œuvre de la résolution 1325.

Dans son mot d’ouverture, la Représentante d’ONU-Femmes à Rabat, Mme Leila Rhiwi, a pour sa part salué la coopération exemplaire entre le Maroc et l’ONU dans la mise en œuvre de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité et s’est engagée à renforcer le partenariat entre le Royaume et ONU-Femmes dans le processus de mise en œuvre du Plan d’Action National.

Les débats de cette consultation ont été enrichis par les contributions d’experts de Jordanie, de Norvège, du Mexique et de Tunisie qui ont exposé les expériences de leurs pays respectifs dans la mise en œuvre des piliers de la résolution 1325 que sont la prévention, la participation, la protection et la promotion des droits des femmes.

Le Ministère de l’Intérieur, l’Administration de la Défense Nationale, le Ministère de la Justice, le Ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l’Égalité et de la Famille, le Ministère de la Santé, le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques, le Ministère d’État Chargé des Droits de l’Homme, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, et la Commission Nationale du Droit International Humanitaire ont également pris part à cette consultation nationale.

Cette consultation vient couronner un long processus consultatif mené par les Départements ministériels et les Institutions nationales, selon les meilleures pratiques internationales, impliquant aussi les organisations de la société civile.

Une fois adopté par le Comité Interministériel de Pilotage, le Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix et la Sécurité, couvrant une période de trois ans, sera présenté par le Maroc à l’Organisation des Nations Unies lors de la 76ème session de l’Assemblée générale en septembre 2021.

LR/MAP

Voir aussi

Pegasus

Espionnage | Le Maroc dément le recours au logiciel espion “Pegasus”

Le gouvernement marocain a exprimé son grand étonnement de la publication, depuis dimanche 18 juillet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.