L’Algérie veut mettre en difficulté le processus politique de règlement du conflit artificiel autour du Sahara

GME,gazoduc Maghreb-Europe,Sahara marocain,ONU,Algérie-Polisario,Espagne,Portugal,MINURSO

En rejetant la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, l’Algérie veut mettre en difficulté le processus politique de règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain, relancé après deux ans de paralysie suite à la démission de l’ancien envoyé spécial Köhler, a souligné l’agence de presse italienne “Lapresse.it”

L’Algérie a rejeté la résolution 2602 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara et le processus des tables rondes, a rappelé le média italien, ce qui confirme “les signes de nervosité” du régime qui soutient le polisario.

“Le polisario” et l’Algérie n’ont pas cessé auparavant de critiquer le Conseil de sécurité en l’appelant à relancer rapidement le processus politique, a noté l’Agence italienne, relevant que la position contradictoire de l’Algérie a surpris la communauté internationale.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, vendredi dernier, la résolution 2602 qui proroge d’une année le mandat de la MINURSO.

La résolution a consacré, une nouvelle fois, la prééminence de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007, en se félicitant des efforts “sérieux et crédibles” du Royaume.

Lire aussi
Trois questions à Jean Paul Carteron, président fondateur du Forum Crans Montana

LR/MAP

Voir aussi

PLF-2022

PLF-2022/ Chambre des conseillers | 39 amendements acceptés

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a assuré, jeudi à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...