La Fondation Lalla Asmaa pour Enfants Sourds et la FAAPA signent une convention de partenariat

La Fondation Lalla Asmaa pour Enfants Sourds et la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA) ont signé, jeudi à Rabat, une convention de partenariat relative à la promotion de la campagne “NASMAA” d’implants cochléaires.

Paraphée par le secrétaire général de la Fondation Lalla Asmaa pour Enfants Sourds, Jamal El Bernoussi, et la vice-présidente de la FAAPA, Oumou Barry Sana, en marge de la 6ème Assemblée générale de la FAAPA, cette convention vise à promouvoir la campagne “NASMAA” en Afrique et ce, via les sites web de la Fédération et dans l’ensemble des événements des agences de presse africaines membres.

Dans une présentation lors de la cérémonie de signature de cette convention, le responsable du projet “NASMAA”, Karim Essakalli, a affirmé que “le Maroc, fort de ses racines africaines et de son engagement constant en faveur de l’Afrique, a toujours fait de la coopération Sud-Sud un choix stratégique porté par le leadership éclairé de SM le Roi Mohammed VI”.

C’est pourquoi “la Fondation Lalla Asmaa a voulu s’inscrire dans la vision Royale et répandre la campagne NASMAA, qui consiste en la pose d’implants cochléaires au profit d’enfants sourds, à l’ensemble des pays africains”, a indiqué M. Essakalli, notant que sept pays bénéficieront de cette opération dans un premier temps: il s’agit du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, du Gabon et du Niger.

Plus de 30 enfants sourds de ces pays vont être accueillis dans le Royaume à partir du 17 octobre, afin de recevoir une implantation cochléaire au niveau des Centres hospitaliers universitaires du pays ainsi qu’à l’hôpital militaire de Rabat, a-t-il précisé.

Pour la réussite du projet, la Fondation à œuvré avec plusieurs partenaires, notamment la FAAPA, l’Agence Marocaine de Presse (MAP), l’Agence marocaine de coopération internationale, le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille, le ministère de la Santé et de la protection sociale, l’OCP, Bank of Africa, et les lions club, a-t-il fait savoir.

Prévue en 2023, la deuxième phase de ce projet consistera à développer le transfert technologique vers les pays d’Afrique, a poursuivi M. Essakalli, ajoutant que des chirurgiens ORL marocains feront le déplacement à cet effet.

Le but de ce déplacement est d’assurer la formation du personnel médical dans ces pays en matière de pratique chirurgicale de cette technique et la fourniture par le Maroc d’au moins 100 implants par an, offerts par la Fondation Lalla Asmaa, a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Essakalli a affirmé que “le dépistage de la surdité et sa prise en charge doivent constituer un des objectifs majeurs de notre société afin d’éviter le spectre de la délinquance aux enfants qui souffrent de ce handicap”.

C’est pourquoi la Fondation Lalla Asmaa a lancé la campagne “NASMAA”, avec pour but la réalisation de pose d’implants cochléaires au profit de plus de 800 enfants au Maroc, afin de leur permettre de retrouver l’audition, a-t-il conclu.

LR/MAP

,

Voir aussi

Abdellatif Hammouchi,Andrei Augusto Passos Rodrigues,Brésil,DGSN

DGSN | Hammouchi signe un mémorandum d’entente avec son homologue brésilien

Le Directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...