France : Meknès et Bourg-en-Bresse signent un pacte d’amitié en prélude à leur jumelage

France : Meknès et Bourg-en-Bresse signent un pacte d’amitié en prélude à leur jumelage

Un pacte d’amitié entre la ville de et celle de , chef lieu du département français de l’Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, a été signé en prélude à un jumelage prévu courant 2020 dans la capitale ismaélite.

Le pacte d’amitié a été signé, vendredi dernier à l’Hôtel de Ville de Bourg, par le Maire de Bourg-en-Bresse, Debat, et la vice-présidente chargée des Affaires économiques à la ville de , Samira Kssiouar qui a présidé la délégation de la ville impériale, en présence du Consul général du à Lyon, Omar Touyer, des maires des villes jumelées à la ville de Bourg à savoir Bad Kreuznach (Allemagne), San Severo (Italie) et Dinia (), des élus locaux et des membres de la communauté marocaine installée à Bourg.

Dans son intervention, le Maire de Bourg-en-Bresse a tenu à saluer l’effort consenti par le Consulat Général du à Lyon qui a initié et veillé à la concrétisation de la coopération entre les deux villes. Cette coopération trouve tout son sens dans les liens historiques entre les deux villes, l’origine de la communauté marocaine, -première communauté étrangère à Bourg-en-Bresse-, installée dans cette ville qui provient pour sa grande majorité de la ville ismaélite et qui contribue à son enrichissement culturel et au potentiel de coopération que pourrait porter ce partenariat tant sur les plans culturels, touristiques, économiques, recherche et développement et autres.

Lire aussi
Rwanda : La France face au devoir de vérité

De son côté, le consul du à Lyon a tenu à préciser que le choix porté sur la ville de est principalement dû à des raisons historiques. En effet, le 5ème régiment des tirailleurs marocains, issus dans leur majorité de la ville ismaélite, était basé à Bourg-en-Bresse. Ces derniers ont combattu aux côtés des troupes françaises pendant la deuxième guerre mondiale pour la libération de la .

Autres éléments qui ont consolidé le choix porté sur la ville de Meknès sont les similitudes des deux régions notamment leur fort potentiel agricole, leur grand savoir faire en matière d’élevage, la présence d’une industrie agroalimentaire et d’un Institut de formation et de recherche en matière agronomique.

Avec MAP

Voir aussi

CMR,retraite,Attakmili

CMR | Le régime de retraite “Attakmili” réalise un taux de rendement de 6,57%

Le Régime de Retraite “Attakmili” géré par la Caisse Marocaine des Retraites (CMR) a réalisé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...