Forum international à Martil sur les relations maroco-espagnoles

Les travaux du 1er forum international sur « Les relations maroco-espagnoles: le présent et l’avenir » se sont ouverts, vendredi à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Martil, avec la participation d’éminents politiciens, universitaires, diplomates et penseurs marocains et espagnols.

La séance inaugurale du forum, organisé par l’ENS de Martil en partenariat avec l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) de Tétouan et le Centre marocain des études et recherche en économie et développement durable, s’est déroulée en présence de l’ancien chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, qui a prononcé un discours d’ouverture à cette occasion.

Selon les organisateurs, cet événement est l’occasion de souligner les relations de unissant l’UAE et les universités espagnoles, et de mettre en exergue les relations distinguées entre le et l’Espagne dans les domaines culturel, politique, sécuritaire, économique et social.

Ce forum s’assigne également pour objectif de renforcer les relations de et d’intégration entre le et l’Espagne, qui, grâce à la détermination et la perspicacité des dirigeants des deux pays, ont pu construire un avenir prospère pour les deux peuples et la région méditerranéenne en général, d’autant plus que l’Espagne figure récemment en tête de liste des partenaires économiques et commerciaux du Royaume, que ce soit en termes d’exportations que d’importations.

Les organisateurs aspirent à faire de cet événement un rendez-vous annuel, visant à promouvoir le dialogue et les relations de et d’intégration entre les établissements universitaires et les différents acteurs politiques, économiques, sociaux et sécuritaires au service des intérêts des deux pays, notamment après l’annonce de la position de l’Espagne vis-à-vis de la question du , qui a de plus en plus soutenu les relations entre les deux pays.

COVID-19 | 1.276 nouveaux cas confirmés et 815 guérisons en 24H

M. Zapatero a souligné que les relations maroco-espagnoles sont importantes pour les deux pays voisins et les deux peuples, lesquelles doivent être basées sur les principes de coopération, de confiance et de respect mutuel.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, l’ex-premier ministre espagnol a indiqué que la géographie et l’histoire dictent au et à l’Espagne de renforcer et développer leurs relations à chaque fois que cela est nécessaire, soulignant que la société marocaine et espagnole doivent travailler ensemble pour protéger les liens distingués entre les deux peuples, qui ne cessent de se renforcer à la faveur de la sagesse et la perspicacité des dirigeants des deux pays.

M. Zapatero a souligné la nécessité de se pencher sur le renforcement et le développement de ces relations, en particulier dans le domaine de l’éducation et de la culture, ce que l’UAE et l’ENS essayent de faire à travers l’organisation de ce forum, formulant le souhait que cet événement contribuera à promouvoir le rapprochement et l’entente entre les générations et les jeunes.

Pour sa part, le président de l’UAE, Bouchta El Moumni, a affirmé que cet événement s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres encadrées par des experts dans différents domaines, en vue de développer les connaissances des étudiants de l’Université et de renforcer l’ouverture des établissements universitaires marocains à leurs homologues espagnols au service du renforcement des relations entre les deux pays amis, unis par la géographie et l’histoire commune.

M. El Moumni a relevé que la présence de l’ancien chef du gouvernement espagnol est un honneur pour l’Université marocaine en général et l’UAE en particulier, eu égard à ses compétences scientifiques, intellectuelles et politiques avérées, en plus d’être un grand ami du Maroc, qui défend les positions du Royaume dans toutes les manifestations.

Le Maroc, un pont économique entre l’Afrique et l’Europe (Ambassadeur)

Il a précisé que ce forum s’inscrit dans le cadre du programme d’action de l’UAE, notant que sur les 211 conventions internationales signées par l’Université, 46 sont paraphées avec des universités espagnoles, et portent notamment sur l’échange d’expériences et des bonnes pratiques dans les domaines de formation, de la recherche scientifique, de l’innovation et de la culture, en plus de la contribution à la diffusion de la langue et la culture espagnoles auprès des étudiants.

Ce forum sera ponctué par des débats sur « la dimension politique dans les relations maroco-espagnoles », avec la participation de l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, l’ancien ambassadeur au Maroc au Chili, Abdelkader Chaoui, et de l’ancienne ministre espagnole du Logement, Maria Antonia Trujillo Rincón.

La deuxième session scientifique traite de la question du rapprochement culturel et éducatif entre le Maroc et l’Espagne, avec la participation du Conseiller en éducation à l’Ambassade d’Espagne à Rabat, Lorenzo Capian de Toro et du directeur de l’Institut Cervantes à Tétouan, Francisco Oda Angel, tandis que la dernière session abordera la coopération économique et commerciale entre les deux pays, avec la participation de la directrice de la Chambre de commerce espagnole de , Amal Boussouf, du président de la Chambre de Commerce, d’ et des services de -Tétouan-Al Hoceima, Abdellatif Afilal, et du président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, Youssef Benjelloun.

LR/MAP

Voir aussi

Congrès national de la route,AMPCR,Dakhla

Dakhla | Ouverture des inscriptions au 11ème Congrès national de la route

Le ministère de l’Équipement et de l’Eau et l’Association marocaine permanente des congrès de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...