Forum de Paris sur la paix : Une première édition réussie

Forum de Paris sur la paix : Une première édition réussie

Parmi les personnalités présentes au , le président français, le Premier ministre canadien et la présidente de l’Unesco.

Le a pris fin mardi 13 novembre 2018. Au terme de trois jours de discussions et de débats, les participants se sont engagés à faire face, ensemble, aux défis auxquels l’humanité est confrontée.

Le s’est engagé à poursuivre les  efforts collectifs visant à répondre aux multiples enjeux en matière de gouvernance mondiale.  «Le multilatéralisme ne doit pas simplement rester une incantation, à l’heure où de nombreux peuples font le choix d’un repli national. Nous devons aider ceux qui proposent des alternatives et des solutions concrètes aux problèmes d’aujourd’hui», a déclaré , président du , lors de la cérémonie de clôture de cet événement. De son coté, la Directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a plaidé en faveur d’un système multilatéral plus ouvert et plus transparent. «Notre responsabilité pour les générations futures est de réformer le système multilatéral en rendant plus efficaces, plus ouvertes et plus transparentes nos organisations», a-t-elle affirmé lors de sa participation au débat public sur le multilatéralisme, organisé dans le cadre du . Pour la DG de l’Unesco, «le multilatéralisme est fondé sur une communauté de valeurs auxquelles tous les Etats membres ont librement souscrit. Ces valeurs sont aujourd’hui plus pertinentes que jamais, parce que les défis auxquels nous sommes confrontés dépassent largement les frontières nationales», a insisté Audrey Azoulay.

Lire aussi
Paris abrite le 1er Forum sur la paix

Objectifs fixés et engagements pris

Articulé autour de cinq thématiques, à savoir le développement, l’économie inclusive, l’environnement, les nouvelles technologies, la paix et la sécurité, cet évènement a été marqué notamment par la création d’un groupe de réflexion en vue de proposer des solutions aux enjeux internationaux. Inspiré du modèle de la COP21, le Forum s’est fixé comme objectif d’explorer les solutions capables d’améliorer la gouvernance mondiale et favoriser la coopération internationale. Dans ce cadre, dix projets de gouvernance ont été sélectionnés parmi les 121 présentés. Ils bénéficieront d’un suivi et d’un soutien particulier, pendant un an, de la part du Forum et de ses partenaires. Parmi ces projets, il y a l’initiative de gouvernance portée par l’Union Africaine et l’, intitulée «AU-EU Youth Cooperation Hub». C’est une plate-forme qui vise à tester des solutions innovantes, dans le cadre des défis communs en Europe et en , à travers une nouvelle approche de l’inclusion des jeunes.

Lire aussi
Le Forum de Paris sur la paix en quête d’une réponse internationale au Covid-19

Le Forum de Paris sur la paix a été un véritable succès, selon les organisateurs qui se sont donné rendez-vous pour une deuxième édition, en novembre 2019.

Mohcine Lourhzal

Le Forum de Paris en chiffres

– 105 pays ont été invités au Forum de Paris sur la paix.

– 30 organisations internationales étaient représentées à cet évènement planétaire.

– 5 thématiques ont été abordées lors de cette rencontre, concernant la paix et la sécurité, l’environnement, le développement, l’économie inclusive et les nouvelles technologies.

– 80 débats ont été organisés tout au long des trois jours du Forum.

– 5 millions d’euros: c’est le coût estimé du Forum dont le financement a été assuré en grande partie par des partenaires non-gouvernementaux.

Voir aussi

Esapgne,Gaz,Pedro Sanchez,NEWS,Union européenne,GNL

Pedro Sanchez | L’Espagne se positionne en alternative au gaz russe pour l’UE

L’Espagne a actuellement la possibilité de devenir une plaque tournante du gaz naturel liquéfié (GNL) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...