Etats-Unis | La pratique sportive s’adapte à la pandémie

Etats-Unis la pratique sportive s'adapte à la pandémie

Après un printemps spolié par la pandémie, une saison estivale marquée par les manifestations contre les violences policières et une rentrée désormais sujet de division politique, la reprise des activités sportives promet un brin de normalité pour les familles américaines vivant au rythme des adversités.

Conscients du besoin d’évasion de leurs enfants, dans un pays où le sport est religion, plusieurs parents se sont tournés vers les associations sportives locales qui, dans chaque ville et comté, organisent des activités extra-scolaires en plein air, et ce en conformité avec les mesures sanitaires en vigueur.

Après des mois de confinement et de suspension de toute activité sportive, nous nous réjouissons de cette reprise qui fait à la fois le bonheur des joueurs, des coaches et des parents, a déclaré à la MAP Melissa Riemer, directrice des opérations de la Arlington Soccer Association.

Tous les entraînements et matchs se déroulent dans le respect d’un protocole sanitaire strict adapté à la situation épidémiologique de la région, a-t-elle assuré, ajoutant que les parents sont maintenant tenus de déposer leurs enfants à l’entrée et de les récupérer à la sortie des terrains de jeu.

Mme Riemer a également fait savoir que “tous les adultes, y compris les parents, les coaches et le personnels de l’Association, doivent porter un masque et adhérer aux règles de distanciation sociale durant les tournois”.

Ces mesures ont été mises en place pour créer une ambiance agréable et pour apporter un soutien aux joueurs, sans pour autant mettre en péril leur santé, a-t-elle expliqué, notant que les programmes d’activités peuvent faire l’objet de modification en fonction de l’évolution de l’épidémie, que l’Association suit avec beaucoup d’attention.

De son côté, la DC Stoddert Soccer a annoncé la reprise de son activité, et ce dans le respect des règles de distanciation sociale et des recommandations du Centre de prévention et de contrôle des maladies.

Les équipes ont été réduites pour que chaque coach ait moins de joueurs que d’habitude, a précisé l’association de football de la capitale fédérale américaine, qui a également publié un guide complet des règles sanitaires à respecter afin d’aider l’ensemble des parties prenantes à avoir une rentrée sportive dans les meilleures conditions.

L’activité extra-scolaire sportive nous permet d’offrir à nos enfants une échappatoire d’un quotidien mouvementé et incertain. Pratiquée en plein air et en nombre réduit, c’est ce qu’il y a de moins risqué, a indiqué Jeff à la MAP, en attendant ses enfants à la sortie d’une séance d’entraînement.

Pour sa part, Andrea, maman de trois garçons, s’est dit soulagée de voir enfin ses enfants reprendre leur sport collectif préféré après de longs mois passé dans l’isolement et la peur.

Jouer au football deux fois par semaine a un impact positif sur la santé physique et mental de mes fils. C’est un moment de répit loin de toute l’instabilité qui nous entoure, a-t-elle confié.

Au milieu du chaos causé par la pandémie du coronavirus, quelque 36 millions d’athlètes américains, âgés de 6 à 17 ans, ont été mis sur les bancs en mars dernier. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux sont en train de réintégrer leurs clubs et associations, offrant ainsi aux organisateurs une occasion de réinventer la pratique sportive de demain.

LR/MAP

Voir aussi

Usa Trump Le Malais

USA | Trump le malais

Le président américain, Donald Trump, qui continue de nier sa défaite à l’élection américaine, participe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.