Flash Infos

Essaouira | La «Cité des Alizés» Prépare sa Relance Touristique Post-COVID-19

Essaouira Prépare sa Relance Touristique Post-COVID-19

Les professionnels du tourisme dans la ville d’Essaouira se sont mobilisés, depuis le déclenchement de la crise socio-économique induite par la propagation tentaculaire de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) au Maroc, derrière SM le Roi Mohammed VI, en s’inscrivant dans cet élan de solidarité national visant à atténuer les effets socio-économiques de cette crise pandémique, et en oeuvrant en vue de concocter un plan de relance du secteur touristique adéquat et intégré post-confinement.

Dans ce sens, le Conseil Provincial du Tourisme d’Essaouira (CPTE) s’est inscrit, avec sérieux et pragmatisme, dans cette dynamique enclenchée par les professionnels et les autorités publiques compétentes en vue de trouver des solutions appropriées et d’envisager des scénarii de sortie de crise, à même de permettre à la cité des Alizés de retrouver sa place de choix sur l’échiquier du tourisme national, dans la perspective d’un retour triomphal également sur la scène internationale.

Les discussions et échanges engagés par le CPTE, en partenariat avec les autorités provinciales, avec les professionnels du secteur touristique et hôtelier, et les acteurs de la société civile locale, ont conclu quant à l’impératif de capitaliser sur les acquis réalisés, ces dernières années, par la cité des Alizés, tout en veillant à promouvoir, dans l’immédiat, le tourisme national comme « véritable et ultime priorité » de sortie de crise, indique le Conseil dans un communiqué.

Pour ce faire, estime le CPTE, il appartient aux professionnels du tourisme au niveau de la ville d’Essaouira d’adhérer pleinement à cette feuille de route, en veillant à multiplier et à diversifier leurs offres touristiques, et à mieux les adapter au pouvoir d’achat des ménages.

Il s’agit, donc, de proposer des offres attrayantes en tirant profit d’une multitude de potentialités et d’atouts naturels, culturels, cultuels, architecturaux et gastronomiques dont regorgent la cité des Alizés et son arrière-pays.

Dans cette conjoncture économique et sociale difficile et eu égard à la fragilité et à la dépendance du secteur touristique des fluctuations mondiales et nationales, nous estimons que la ville d’Essaouira, grâce au grand travail accompli par le passé, en toute synergie entre les autorités provinciales, les professionnels, l’ONMT, l’ONDA, la société civile dont l’Association Essaouira-Mogador, entre autres, dispose de tous les atouts à même de garantir sa relance touristique, explique, dans ce sens, Redouane Khanne, président du CPTE, cité dans le communiqué.

Dans une lueur d’espoir et d’optimisme, Khanne a exhorté les professionnels et toutes les parties concernées à agir la main dans la main, et à faire valoir les intérêts de la destination Essaouira, en vue de booster sa relance touristique post Covid-19 afin d’encourager les nationaux à opter pour cette ville authentique au bord de l’Atlantique.

Citée chargée d’histoire, la ville d’Essaouira offre à ses visiteurs une multitude de paysages pittoresques, avec un couvert forestier des plus importants à l’échelle nationale, et un littoral long de 153 km où plusieurs activités sportives et ludiques sont organisées chaque année, outre des spots reconnus mondialement pour la pratique de différents sports nautiques, a tenu à rappeler Khanne.

Essaouira c’est aussi son arrière-pays qui offre, en toute ingéniosité, une initiation à un savoir-faire ancestral, notamment autour de l’Arganier et ses vertus culinaires et cosmétiques, une cuisine authentique et diversifiée, outre un legs important en matière d’artisanat.

A Essaouira, tout périple au coeur de l’histoire séculaire de cette cité bénie est garanti. Une déambulation si passionnante entre les ruelles de la Médina et ses différents monuments historiques et magiques places, à l’image de la Place du Méchouar, la Place Moulay El Hassan, la Place Al Khayma, très connue sous le nom « Chrib Attay », en passant à la Sekalla de la Médina, et en se dirigeant vers l’ancien port de Mogador et sa Sekalla, qui a su résister au poids des années et aux aléas du climat.

La cité des Alizés est un haut lieu où la coexistence exemplaire entre les religions et le dialogue interculturel sont palpables. La Médina offre un circuit cultuel inédit entre différentes confréries religieuses, à commencer par la Zaouia Regraguiya, la Zaouia Boutchichiya, celle Kadiriya en passant par la Tijaniya et celle de Aissaoua, entre autres, rappelle la même source.

Parallèlement, Essaouira recèle un patrimoine et un legs judaïque indéniable, composante fondamentale de l’identité marocaine séculaire, notamment avec la Synagogue Slat El Kahal, ou encore la Synagogue Simon Attia, située au coeur de Bayt Dakira Maison de la Mémoire, un complexe unique dans le sud de la Méditerranée et en terre d’islam, articulé autour de trois axes : Spiritualité avec cette Synagogue, Histoire et Mémoire à travers l’espace d’exposition et de mise en lumière de la civilisation juive à Mogador, et puis l’axe Recherche Scientifique avec le Centre Haïm Zefrani sur les relations entre Islam et Judaïsme et le Centre Abraham Zagouri sur le droit hébraïque marocain, lit-on dans le communiqué.

L’importance de cet édifice et sa singularité lui ont valu d’être inauguré le 15 janvier 2020 par SM le Roi Mohammed VI lors de Sa visite historique à Essaouira: Un déplacement de forte symbolique au cours duquel le Souverain a donné le coup d’envoi de plusieurs projets titanesques, à l’image de la Cité des Arts et de la Culture. Un projet à la mesure de la renommée et de la stature internationales de Mogador.

Essaouira est, en outre, un haut lieu de détente, de villégiature et de bien-être. Sa position géographique et sa nature d’une presque-île font que cette cité est très réputée par ses « Alizés », tout au long de l’année. Un facteur naturel anti-polluant, à même de renforcer davantage la résilience de la cité en termes de pandémies.

Autre aspect de ce bien-être fait qu’Essaouira est une destination de choix pour les mordus de la thalassothérapie.

Avec son patrimoine musical et culturel riche et varié, Essaouira est, sans nul contexte, une destination touristique complète. Une cité de la création, de la créativité et de l’innovation qui ne ménagera aucun effort, pour que le séjour de ses hôtes soit des plus agréables et des plus attrayants.

Une véritable expédition à la découverte, à travers cette cité, d’un Maroc pluriel, varié et diversifié. Un pays ancestral, hautement attaché à ses traditions, us et valeurs mais résolument tourné vers la modernité, conclut le communiqué.

LR/MAP

Voir aussi

Le marché automobile en convalescence

Marché automobile | Un secteur en convalescence

Après avoir vu ses ventes s’effondrer depuis mars dernier, à cause de la pandémie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.