CPS de l’UA | Le Maroc sous le leadership visionnaire de SM le Roi a fait de la promotion des droits des femmes une priorité

Le Maroc sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, a fait de l’égalité hommes-femmes et du respect, de la protection, et de la promotion des droits des femmes une priorité tant dans ses politiques nationales que dans son action diplomatique, a affirmé, lundi à Addis-Abeba, la délégation marocaine lors d’une réunion du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) sur «femmes, paix et sécurité ».

L’engagement du Maroc en matière de la promotion de la situation de la femme s’illustre par son adhésion à plusieurs instruments internationaux en faveur de la promotion de l’égalité femmes-hommes tels que la Déclaration des Nations Unies sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la Plateforme de Beijing (1995), la signature de la Déclaration du Millénaire et son engagement à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), en particulier l’OMD 3 visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, a souligné la délégation marocaine conduite par Mme Erfiki Fatima Zohra, Représentant Permanent Adjoint par intérim lors de cette session du CPS de l’UA présidée par l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’UA et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi.

Mayara s’entretient avec le président du Tribunal administratif de l’UA

«C’est ainsi que le Royaume a connu au cours des deux dernières décennies, d’importantes réformes structurelles, sur le plan législatif et institutionnel, et qui ont porté sur la promotion des droits des femmes, et la lutte contre toutes formes de discrimination et de violence fondées sur le sexe », a relevé Mme Erfiki.

Pour la diplomate marocaine l’engagement du Royaume en faveur des droits des femmes et de l’égalité de genre s’inscrit pleinement dans l’agenda « Femmes, Paix et Sécurité ». Ainsi, il sied de souligner que le Maroc s’est engagé ces dernières années dans des initiatives qui couvrent les quatre piliers de la Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU 1325 à savoir la prévention des conflits et de la violence contre les femmes, la participation active des femmes à la paix et à la sécurité, la protection des femmes et des filles et la budgétisation sensible au genre.

A cet effet, et dans le cadre des efforts du Maroc pour la réalisation des objectifs de « l’agenda Femmes, Paix et Sécurité », le Gouvernement du Royaume du Maroc a procédé, le mois de mars 2022, à la présentation de son Premier Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité, a rappelé la délégation marocaine lors de cette rencontre initiée à l’occasion de la commémoration du 22eme anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU.

La présence de la pseudo “rasd” au sein de l’UA, constitue “une violation grave du droit international et de la Charte de l’Organisation”

Le Plan d’Action National s’inscrit dans le cadre du Projet Royal pour la promotion de l’égalité hommes-femmes comme fondement d’une société juste, démocratique et égalitaire, a noté la délégation marocaine.

Au niveau du continent, la délégation marocaine a relevé la situation vulnérable actuelle des femmes, notamment durant les crises humanitaires et les conflits armés, notant que ce constat interpelle l’UA, notamment le CPS à renforcer l’implication des femmes dans la prévention et le règlement des conflits sur le continent en invitant les Etats membres à l’adoption et au renforcement de législations nationales en matière de représentation des femmes au sein des institutions de gouvernance, mais également en matière de protection des droits des femmes, notamment dans une situation conflictuelle.

Dans ce sens, la délégation marocaine a appelé au renforcement de la collaboration entre les États membres et les Nations unies dans l’objectif de l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité.

LR/MAP

,

Voir aussi

Nasser Bourita,Sahara,Sahara marocain,union africaine

Bourita | “La question du Sahara Marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine”

La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...