Carrières : Amender le dahir de 1914

Invité du forum de la MAP (mardi 27 janvier), Abdelaziz Rebbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, n’a pas mis de gants, ni caressé les partenaires public-privé dans le sens du poil. Il a déclaré la guerre à ce qu’il a qualifié de vieilles méthodes, s’agissant du très controversé monde des marchés publics. C’est fini! a-t-il lancé du haut de son perchoir, d’un ton se voulant persuasif. «C’est fini, les laboratoires dans les cartables». C’est fini par la même occasion les «bureaux d’études qui font dans le copié-collé. Il existe des critères qui précisent qui travaille dans ce secteur, a insisté le ministre.

Et d’annoncer que son département s’oriente vers la mise en œuvre d’une nouvelle approche avec le privé, pour ce qui a trait à l’entretien. Rebbah n’a pas manqué d’idées innovantes. Il a proposé d’encourager une industrie logistique pour éviter de tout importer dans ce secteur qui montre des signes encourageants de bonne santé. Le gouvernement, a fait savoir le ministre, entreprend la valorisation du domaine public, maritime et routier. Un levier, a-t-il dit, d’une extrême importance pour le développement économique du pays. Et Rebbah de clore sur une note optimiste: le dahir 1914 sur l’exploitation des carrières a besoin d’être dépoussiéré et amendé!

Voir aussi

L’Union des communautés juives d’Italie

L’Union des communautés juives d’Italie salue les efforts de SM le Roi en faveur de la paix

La présidente de l’Union des communautés juives d’Italie, Noemi Di Segni, a exprimé sa haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.