Ouverture de l’année judiciaire

L’année judiciaire, placée sous le signe «Le capital immatériel vecteur de l’efficience judiciaire», a été ouverte le 27 janvier à Rabat, sur ordre de SM Mohammed VI. Dans son discours d’ouverture, le Premier président de la Cour de cassation, Mustapha Farès, a souligné que cet événement s’inscrivait dans le cadre de la poursuite des efforts entrepris pour la mise en œuvre d’une justice indépendante, intègre et efficiente. M. Farès a par ailleurs rappelé les efforts déployés par la Cour de cassation pour moderniser la structure numérique, renforcer les instruments d’écoute et d’orientation et améliorer l’accès à l’information.

Près de 2.000 plaintes, a révélé M. Farès, ont été reçues au cours de l’année 2014 par le cabinet de la présidence, examinées et orientées vers les services concernés. C’est en quelque sorte une «assistance juridique», a commenté le 1er président de la Cour de cassation.

Voir aussi

Reconnaissance US de la souveraineté marocaine sur son Sahara

Sahara | La décision US démontre combien la paix et la stabilité du Maghreb, du Sahel ou du Moyen-Orient sont “stratégiques”

La reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son Sahara démontre combien la paix …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.