lundi 18 décembre 2017

Afghanistan : Les talibans offensifs

Les talibans affirment être à l’origine du crash. Onze personnes sont mortes lorsqu’un avion de transport militaire américain C-130 s’est écrasé dans l’est de l’Afghanistan. «Nos moudjahidines ont abattu un quadrimoteur américain à Jalalabad», a déclaré sur Twitter le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

«L’équipage et les passagers sont morts», a précisé le colonel de l’armée de terre américaine, Brian Tribus qui a fait état de la mort de six soldats américains et de cinq sous-traitants civils. Le crash s’est produit à l’aéroport de Jalalabad. L’aéroport héberge une base militaire majeure et a été la cible d’attaques à plusieurs reprises.
Les victimes participaient à la mission de l’Otan baptisée «Soutien résolu», destinée à conseiller et former les forces afghanes désormais seules en première ligne face à l’insurrection talibane depuis la fin de la mission de combat de l’Otan en décembre. Ce crash est survenu alors que les forces afghanes ont repris une partie de la ville stratégique de Kunduz (nord) des mains des talibans qui l’avaient investie en quelques heures, lundi 28 septembre.
Face à la débâcle des troupes afghanes, des soldats allemands, américains et britanniques des forces spéciales ont été envoyés à Kunduz. L’armée américaine a également procédé à plusieurs frappes aériennes contre les talibans.

Voir aussi

Egypte : Morsi échappe à la peine capitale

L’ex-président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l’armée, a été condamné à 20 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.