Marocains de retour | Heureux qui comme les citoyens rapatriés de l’étranger…

Marocains de retour | Heureux qui comme les citoyens rapatriés de l’étranger…

Tout est bien qui finit bien pour le chanteur-compositeur et talentueux Abdelati Amenna. Parti à Paris vendredi 12 février 2020 en compagnie de son épouse Hajja Hafida pour passer quelques jours avec leur fille Hiba (diplômée de chant lyrique (Soprano) et ses enfants Jibril et Adam, il s’est vu sur la liste des citoyens marocains confinés  pour cause de fermeture de frontières et partant de suspension des vols aériens.

Marocains de retour | Heureux qui comme les citoyens rapatriés de l’étranger…

Abdelati Amanna

Une bien triste nouvelle pour le couple Amenna qui avait projeté de passer des vacances avec leur petite famille. Si Abdelati était loin de se douter que le coup de téléphone qui lui avait annoncé la fermeture des frontières et la suspension de tous vols à partir des aéroports de l’hexagone était parti pour durer près de quatre mois. Le destin en a décidé ainsi, leur vol pour le Maroc était prévu le 13 mars 2020, son épouse prise d’un soudain malaise les obligera donc à demander son report auprès de l’Agence de voyages et la décision de Paris de fermer les frontières est tombée comme un couperet le 15 mars 2020.

Ne sachant pas quand ce calvaire inattendu allait prendre fin, il fallait prendre le taureau par les cornes et se préparer à vivre, pour la première fois de sa vie, coincé entre quatre murs, le reste de ses enfants au Maroc. En homme croyant, Abdelati Amenna s’est vu convaincu d’apprendre à coexister avec sa nouvelle vie. «Heureusement, dit-il, que ma fille (Hiba) et mes petits enfants Jibril et Adam ont aidé à rendre ce confinement beaucoup plus gai et donc plus acceptable qu’il ne devait l’être. Ce qui n’empêche quand même pas de reconnaître que nous avons passé des moments difficiles, de voir notre famille partagée en deux, une partie en France, une autre au Royaume. Je trouvais, précise-t-il, ma consolation en voyant et en discutant de temps à autre avec des concitoyens eux aussi dans la même situation. Une bouffée d’oxygène ! Sans oublier le soutien procuré par les instances diplomatiques, Ambassade et consulats généraux et l’aide précieuse et appréciée qu’ils nous procuraient  qui, il faut le reconnaître, nous tranquillisaient sur l’issue de ce confinement, lequel, prorogé plusieurs fois, nous décourageait sans, rendons grâce à Dieu, nous faire perdre espoir».

L’annonce de la décision de nous rapatrier (26 juin 2020) a été un jour de fête pour l’ensemble des concitoyens coincés trois mois durant sur le sol de l’hexagone. «La RAM (Royal Air Maroc), a-t-on appris, a mis à la disposition de l’opération de rapatriement des citoyens bloqués en France 3 vols pour transporter quelques 450 citoyens. Lorsque l’avion de la RAM a atterri à l’aéroport Al Massira Agadir, nous avons senti que la page de la triste histoire avait été tournée. Du hublot, on pouvait voir la touche des Autorités territoriales et sanitaires qui n’ont ménagé aucun effort pour un accueil sans faute à l’hôtel, le sécuritaire ne faisant pas défaut pour sa part, sévère mais ô bien nécessaire pour garantir notre protection et celle de nos hôtes d’Agadir. L’hébergement était au rendez-vous, les hôtels fins prêts pour nous accueillir et nous servir les trois repas de la journée». «Le premier test auquel nous avons été soumis s’est avéré, nous a-t-on assuré très concluant et surtout très tranquillisant». Les Gadiris pouvaient dormir sur leurs deux oreilles. Il est, croit-on savoir, prévu un second test.

Durant neuf jours, les citoyens marocains confinés ne seront pas autorisés à quitter les établissements touristiques dans lesquels ils logent à l’exception d’un peu de marche aux alentours. Les familles des citoyens confinés n’ont pas été autorisées à les voir, par crainte de les contaminer de l’extérieur. Gâteau sur la cerise, l’hôtel où séjournait le chanteur-compositeur Abdelati Amenna a eu la délicatesse et l’élégance d’organiser une petite fête pour célébrer son anniversaire. Tout y était pour la circonstance y compris un délicieux gâteau d’anniversaire.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

BAC-2020 | Un taux de réussite de 63,08%

BAC-2020 | Un taux de réussite de 63,08%

Un total de 196.664 candidats scolarisés de l’enseignement public et privé ont passé avec succès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.