vendredi 24 novembre 2017

Antonio Guterrez en Centrafrique : Hommage aux casques bleus marocains et cambodgiens

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres qui effectue une visite en République Centrafricaine, a rendu hommage mercredi 25 octobre 2017 à Bangassou, aux Casques bleus marocains et cambodgiens tués au début de l’année dans l’exercice de leur mission de maintien de la paix et de protection de la population locale.

Guterres, qui s’est rendu à la base locale, à Bangassou, de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a déposé une gerbe de fleurs en hommage aux deux militaires du contingent des Forces Armées Royales (FAR) tués dans une attaque contre leur convoi, ainsi qu’aux casques bleus cambodgiens tués aussi au début de l’année.

Dans une allocution à cette occasion, le Secrétaire général de l’ONU a tenu à exprimer sa gratitude aux contingents militaires et policiers présents à Bangassou. Antonio Guterres a aussi regretté la mort des soldats marocains et cambodgiens qui ont sacrifié leur vie pour la défense des droits et de la sécurité du peuple centrafricain. «J’ai eu l’occasion de m’adresser à Sa Majesté le Roi du Maroc et de lui transmettre mes condoléances au peuple marocain, et je veux le faire ici d’une façon directe à tous les collègues et soldats héroïques qui sont tombés pour la défense de la paix», a dit le SG de l’ONU, exprimant par la même occasion sa fierté des casques bleus qui, comme il l’a souligné, «font un travail d’énorme importance pour le peuple centrafricain mais aussi pour préserver la réputation de l’ONU dans le monde». 

Mardi 24 octobre 2017, dans la capitale Bangui, le SG de l’ONU Antonio Guterres avait aussi rendu hommage aux Casques bleus déployés en République centrafricaine ainsi qu’à ceux servant dans d’autres missions de maintien de la paix en Afrique et à travers le monde, à l’occasion de la Journée des Nations Unies, célébrée le 24 octobre de chaque année. Antonio Guterres y a rencontré des membres du personnel des Nations Unies déployé en République Centrafricaine.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Irak : Daech chassé des villes

Le Premier ministre irakien a affirmé qu’il ne restait «plus que la bande frontalière à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.