dimanche 21 juillet 2019

Coopératives : Ensemble avec ces acteurs historiques

L’action et l’implication des banque marocaines n’est pas à considérer individuellement. Il existe aussi une action collective qui vise l’accompagnement d’un volet du secteur agricole. Cette action trouve son meilleur exemple dans un mémorandum d’entente signé entre le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, la Banque Centrale Populaire (BCP), le Crédit Agricole du Maroc (CAM), les Coopératives agricoles marocaines et l’Union nationale des coopératives agricoles marocaines (UNCAM).

Ledit mémorandum d’entente vise à déterminer le cadre général des discussions entre les parties signataires, pour une restructuration viable des coopératives agricoles marocaines et leur union.

En effet, les coopératives sont des acteurs historiques de l’activité négoce de céréales au Maroc. Elles traversent, depuis plusieurs années, des difficultés structurelles, organisationnelles et financières.

Un consortium bancaire est ainsi constitué par la BCP et le CAM, contribuant depuis plusieurs années au développement économique du Maroc, d’une manière générale et celui du monde rural et agricole en particulier.

Selon des données du ministère, la filière céréalière, concentrée essentiellement sur les cultures du blé tendre, de l’orge et du blé dur, participe, dans une large mesure, au développement agricole national, avec une contribution de 10 à 20% au PIB agricole et 80% de la superficie agricole utile, soit 5,3 millions d’hectares.

LR

Voir aussi

Budget : La privatisation comme ultime issue

La privatisation est de retour! Il semble que, pour sauver le budget, ce soit la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.