Abidjan | Clôture des travaux de l’Africa CEO Forum

Africa CEO Forum,ACF,Abidjan

La dixième édition de l’Africa CEO Forum (ACF) a pris fin, mardi soir à , après deux jours de travaux riches et intenses autour des problématiques économiques prioritaires pour le continent ponctués de panels, d’études de cas, de témoignages, d’ateliers public-privé et de groupes de travail thématiques.

Initié sous le thème “Souveraineté, croissance verte et transformation industrielle : les nouvelles routes de la prospérité ”, ce Forum, qui se veut le plus grand rassemblement annuel du secteur privé en , a été l’occasion pour pas moins de 1.800 décideurs publics et privés d’échanger sur l’avenir économique de l’ et les opportunités d’investissements.

Cette édition, la première en mode présentiel depuis la crise de 2020, s’est distinguée par plusieurs nouveautés, dont le Disrupters Club qui a permis d’accueillir les startups les plus importantes de l’, l’annonce de l’organisation prochaine de l’Africa Financial Industry Summit – AFIS, prévu les 28 et 29 novembre prochains à Lomé, le retour du baromètre des CEOs en partenariat avec Deloitte et la présence renouvelée des partenaires historiques de l’ACF, à leur tête l’IFC – Finance Corporation.

Lire aussi
CFC : Nouvelle distinction

Indépendance économique, africanisation des investissements, contribution du secteur privé à la sécurité alimentaire, moyens d’adaptation aux changements climatiques, réduction de l’empreinte écologique, inclusion financière, énergies renouvelables, et transformations agricoles, sont autant de sujets débattus par les participants à cette manifestation d’envergure internationale.

Côté marocain, l’événement a également été marqué par la participation éminente du ministre de l’ et du , Ryad Mezzour, au panel d’affaires consacré au sur la présentation des opportunités d’investissement qu’offre le Royaume.

Pour ce qui est des Africa CEO Awards, organisés en marge de l’ACF, la startup marocaine Chari, spécialisée dans le électronique pour les détaillants, a été primée dans la catégorie “disrupter of the year”.

Créé il y a dix ans dans un contexte de forte croissance, l’ACF prend à cœur de prolonger cette dynamique et d’affirmer plus que jamais le rôle du secteur privé dans l’avènement d’une Afrique souveraine, innovante et reconnue dans le monde à sa juste valeur.

LR/MAP

Voir aussi

Union africaine,Maroc,Somalie,ATMIS

CPS de l’UA | Le Maroc affirme son soutien à la Mission de transition de l’Union africaine en Somalie

Le Maroc a affirmé, mardi à Addis-Abeba, devant le Conseil de Paix et de Sécurité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...