vendredi 18 août 2017

L’Observatoire Wafasalaf : Quelles vacances ressemblent aux Marocains?

Comment les Marocains financent-ils leurs vacances d’été et où passent-ils la saison estivale? L’Observatoire Wafasalaf a réalisé une étude approfondie sur le voyage, tel que perçu par les foyers marocains, dans ses aspects financier et organisationnel.  Voici ses conclusions…

Les résultats d’une étude sur le voyage ont fait l’objet d’une rencontre avec la presse organisée par l’Observatoire Wafasalaf. Présidée par Laila Mamou, présidente du directoire de Wafasalaf, cette rencontre a été l’occasion de faire part des résultats de la dernière étude de l’Observatoire sur la perception et les tendances du voyage aux yeux des foyers marocains.

Le tourisme intérieur de plus en plus prisé

Cette étude a fait ressortir que la majorité des ménages marocains passent leurs vacances, notamment durant la saison estivale, à l’intérieur du Royaume. Il s’est avéré aussi que les foyers marocains préfèrent passer leurs vacances d’été chez leurs familles. Pour ce qui est du financement des vacances, l’étude de l’Observatoire Wafasalaf a mis la lumière sur une réalité jusque-là méconnue d’un grand nombre de citoyens. Ainsi, elle a montré que les ménages marocains financent leurs vacances et leurs voyages en fonds propres. En d’autres termes, le recours aux crédits de consommation pour voyager est une option qui intéresse de moins en moins les citoyens.

S’agissant des destinations les plus en vogue, il a été observé, grâce à l’étude de l’Observatoire Wafasalaf, que ces dernières ont connu un changement radical. Dans ce sens, Laila Mamou a précisé, lors de cette conférence de presse, que les destinations locales sont aujourd’hui les plus prisées par les Marocains. «Le premier constat à faire est que plus de 90% des ménages marocains ont une nette préférence pour les villes du Royaume», a-t-elle expliqué. Elle a cependant relevé qu’une infime partie de la population continue de voyager à l’étranger durant les vacances, surtout en été (7% des ménages sondés). Leurs destinations préférées sont l’Espagne, la France et la Turquie, entre autres pays.

Eté et voyage ne font qu’un aux yeux du Marocain

Contrairement à d’autres pays où voyager ne se limite pas à une saison ou une période précise, le Marocain continue de faire le lien entre l’été et le voyage. C’est ce qu’a confirmé l’étude de l’Observatoire Wafasalaf. Selon cette dernière, la saison estivale connaît un pic des départs en vacances, surtout durant le mois d’août. De plus en plus de Marocains, surtout les ménages, préfèrent prendre leur congé annuel pendant ce mois, pour une période qui se limite généralement à une douzaine de jours. 

Quid du financement?

Le financement des voyages est souvent source d’inquiétudes et donne le tournis même aux économistes les plus chevronnés. L’été 2017 se prête particulièrement à ce casse-tête, puisqu’il arrive dans une période particulière où se chevauchent trois occasions importantes et sacrées aux yeux de la majorité des Marocains, à savoir Ramadan qu’on vient de quitter, l’Aïd El-Kébir (fête du grand sacrifice, prévue le 2 septembre 2017) et la rentrée scolaire prévue, elle, le 7 du même mois. Comment les ménages parviennent-ils à financer leurs voyages et faire face à leurs multiples charges fixes, impossibles à contourner?  Nombreux sont ceux qui croient que les foyers marocains voyagent à crédit, vu les difficultés financières auxquelles ils font face toute l’année. Qu’ils se détrompent! Selon l’étude de l’Observatoire Wafasalaf sur le voyage, la majorité des familles marocaines financent leurs vacances en fonds propres (96% en 2017). La même étude a cependant souligné qu’une infime partie des ménages marocains demeure fidèle aux crédits à la consommation, en tant qu’unique moyen pour financer ses voyages. 

Et de l’hébergement…

Pour ce qui est de l’hébergement, l’étude a montré que 47% des ménages passent généralement leurs vacances chez des proches, 27% dans un logement de location, 20% dans des hôtels et 4% dans une résidence secondaire personnelle. La voiture reste le moyen de transport le plus utilisé (55%). Ce mode de transport est davantage évoqué par les CSP (catégories socio-professionnelles) AB (65%) que les CSP D (34%). L’autocar arrive en deuxième lieu (18%) devant le train (14%), puis l’avion (9%).

Le côté organisationnel est de moins en moins présent

L’autre aspect sur lequel l’Observatoire Wafasalaf s’est penché, dans le cadre de son étude sur le voyage, c’est le côté organisationnel quasi-absent chez la majeure partie des ménages marocains. Ainsi, il a été souligné que 52% des familles voyagent sans organisation particulière, ni préalable. 25% réservent séparément leur moyen de transport et l’hébergement, tandis que 7% des foyers optent pour les voyages organisés.

Mohcine Lourhzal

Les Marocains voyagent au Maroc et l’été !

L’Observatoire de Wafasalaf relève une dominance du local ; 93% des ménages ont une large préférence pour les destinations locales, quand 7% seulement préfèrent aller à l’étranger pour une durée moyenne de 12 jours. En ce qui concerne la période, l’été est la saison de prédilection pour les départs en vacances, mentionné 5 fois sur 10 avec un pic durant le mois d’août.

Voir aussi

Première au Maroc : Un marché aux bestiaux verra le jour

Une première au Maroc. Un marché aux bestiaux sera réalisé à Sidi Bennour. Le projet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.