dimanche 20 août 2017

Excursions assassines : Des drames et des enfants (1)

Drame oued cherrat enfants noyes juin 2015

Il y a deux mois, jour pour jour, l’ensemble des Marocains avaient été atterrés, attristés et bien meurtris par la perte des jeunes athlètes dans le dramatique accident qui avait eu lieu aux environs de Tan-Tan. Jeunes et fières des prouesses qu’ils venaient de réaliser, ces jeunes footballeurs ne savaient pas que ça allait être leur première et dernière réussite et qu’ils allaient périr, brûlés vifs, dans l’autocar qui, en principe, devait les ramener à leurs parents sains et saufs…
Deux mois plus tard, ce dimanche 7 juin, un autre drame allait survenir: 13 enfants allaient encore y trouver la mort et, curieusement, c’était encore des athlètes. De jeunes espoirs de taekwondo, dont la championne marocaine junior. Cette fois, ce n’est pas la route, mais la mer qui attristera les mères de ces enfants partis sans retour…

Drames à répétition

Des drames et des enfants et, chaque fois les larmes séchées, les belles phrases et les hommages taris, on annonce l’ouverture d’une enquête qui ne débouche que sur des évidences que l’on se voit rabâcher depuis le drame de l’incendie de la colonie de vacances survenu il y a déjà bien longtemps. Et malgré tout, de ce qui a été dit, de tout ce qui a été promis, rien n’a été fait et la mort continue d’avoir le dessus en fauchant, chaque fois qu’elle le peut, un maximum d’espoirs… C’est à croire, face à une telle inertie, que le pays peut bien se passer de ces valeurs potentielles…
Ceci bien entendu n’est que la partie apparente de l’iceberg. Les grandes pertes font, par la force de la chose, le buzz et font parler d’elles car, quotidiennement, des dizaines d’enfants sont victimes d’accidents. Des bus scolaires oublient qu’ils ne portent que des «gosses» et s’amusent à faire du rallye; des autocars transportant aussi des élèves partis en excursion empruntent leur chemin de retour en laissant un ou deux éléments ayant été victimes d’un accident!
Curieux! Comment, face à de tels «crimes», des parents osent-ils encore envoyer leurs enfants en excursions? Face à un aussi flagrant manque de sécurité et d’encadrement, pourquoi ne crient-ils pas tous: Assez!?

Hamid Dades

………………………………………………………………..

Oued Cherrat : Cette fois, c’est la mer!

Une equipe de sauvetage enfants noyes oued cherrat juin 2015

Le bilan qu’a fait cet accident est lourd: treize adolescents ont trouvé la mort par noyade sur une plage entre Casablanca et Rabat. Les enfants faisaient partie d’un groupe originaire de Benslimane.

Cinq corps sans vie ont été repêchés par les secours, tandis qu’un autre adolescent est mort alors qu’il était en route vers l’hôpital. Deux hélicoptères de la gendarmerie survolaient la zone et plusieurs zodiaques ont été dépêchés sur place pour retrouver d’autres adolescents disparus. D’autres enfants du groupe ont pu être secourus et admis à l’hôpital de la ville.
Les victimes âgées de 12 à 17 ans faisaient partie d’un groupe de 24 enfants appartenant à un club de taekwondo à Benslimane. Elles étaient en excursion dans une plage non gardée à Oued Cherrat, à proximité de Bouznika, par un temps très chaud.
Noyade catastrophique, certes, mais qui a autorisé la baignade dans une plage aussi dangereuse et connue dans le coin par l’instabilité de sa houle? «L’eau ne dépassait pas les genoux puis, soudain, elle est montée à un niveau qui rendait la baignade impossible, surtout pour de jeunes enfants…», témoigne un rescapé. C’est justement cette instabilité qui caractérise les estuaires et toutes les plages où se jettent des oueds, dont les courants font monter les niveaux d’eau en tirant vers le fond… Zone donc où il faut bannir la baignade et tout faire pour le faire savoir… «Nous étions à Oued Cherrat à partir de 14h, mais à part les 2 hélicoptères qui survolaient sans arrêt la plage, nous ne nous sommes doutés de rien… Ni infos, ni consignes, ni interdiction de baignade, ni panneaux indicateurs, ni maîtres-nageurs! Tout le monde se baignait sans aucun souci!!! Mais elles sont où la sécurité et la protection des citoyens et de nos enfants?», s’indigne, à cet effet, une mère de famille qui a été sur les lieux le jour même… Eh bien non, c’est notre plage, c’est notre droit, on peut se baigner où on veut et advienne que pourra! Jusqu’à quand allons-nous prendre pour responsables ces pauvres citoyens dont l’ignorance de certaines réalités peut s’avérer fatale? Ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir? Même si -faut-il le dire- la prévention est loin d’être le bon remède, à en juger par la prévention routière qui n’a pas mis fin aux accidents, mais qui au moins a contribué à réveiller les consciences… Ces dernières, qui ont aujourd’hui besoin d’être bien secouées, surtout quand, à chaque fois, ce sont autant de «Mozart assassiné», comme avait dit Saint-Exupéry.
Pour déterminer les circonstances exactes de cette tragédie, une enquête a été ouverte suite au déplacement sur les lieux du drame du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad.
Pourvu que cette enquête débouche sur des résultats palpables qui guideront vers de sérieuses résolutions sécuritaires et réglementaires, surtout en ce qui concerne ces excursions devenues, ces derniers temps, de vraies machines de la mort… En espérant que l’enquête de l’Intérieur sera plus sérieuse que celle de Tan-Tan et ne fera pas porter le chapeau à l’entraîneur de la jeune équipe, comme ce fut le cas pour le chauffeur, dans l’accident de Tan-Tan. Entraîneur de l’équipe qui, a-t-on appris, a déjà été arrêté…

Hamid Dades

Voir aussi

Voyage… Ces jeunes qui bousculent les habitudes…

Diplôme en poche, nouveau boulot, les moins de 35 ans bousculent les habitudes et, surtout, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.