vendredi 28 avril 2017

«Cité Mohammed VI Tanger-Tech» : Ce pôle industriel à 10 milliards de dollars !

Il s’agit d’un projet de création, à Tanger, d’un méga-pôle industriel d’un investissement de 10 milliards de dollars sur dix ans, devant générer quelque 100.000 emplois, booster l’exportation et servir de hub vers l’Afrique… Un projet gigantesque porté par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le groupe industriel chinois Haite et BMCE-Bank.

La 1ère preuve qu’apporte le méga-projet industriel sino-marocain Tanger-Tech, c’est que les accords signés par le Roi, lors de ses voyages officiels, ne restent pas lettre morte. La seconde, c’est que le Maroc a résolument fait le choix de se défaire de sa double dépendance. Dépendance, en interne, au PIB agricole ; et à l’international, aux alliés traditionnels qui lui tiennent la dragée haute à travers le dossier du Sahara.

La «Cité Mohamed VI Tanger Tech» avait en effet fait l’objet d’un mémorandum d’entente pour la création d’un parc industriel et résidentiel au Maroc entre le Royaume et le groupe chinois Haite, signé lors de la visite royale en Chine en 2016. Cette semaine, à Tanger, le projet ficelé a été officiellement présenté, lors d’une cérémonie présidée par le Roi.

Mobilisant un investissement initial de 1 milliard de dollars, puis de 10 milliards de dollars sur dix ans, ce méga-projet consiste en la création d’une nouvelle ville qui sera érigée, dans un premier temps sur 500 hectares, puis sur 2.000 hectares dans la période des dix ans ; et qui abritera de nombreux secteurs d’activité, notamment l’aéronautique, l’automobile, l’agro-alimentaire, les énergies renouvelables, le tourisme d’affaires…

Le projet vient consolider la dynamique enclenchée avec le lancement de projets structurants, dont le complexe portuaire Tanger Med, l’usine automobile Renault, la ligne à grande vitesse (LGV), le projet de reconversion du port Tanger ville et la Tanger free zone.

Cette ville économiquement intégrée, qui contribuera à l’essor des activités économiques à Tanger et dans toute la région nord du Royaume, constitue la suite logique d’une stratégie ambitieuse de développement visant à hisser la ville du Détroit au rang des grandes métropoles internationales.

Elle contribuera aussi à renforcer l’attractivité et la compétitivité du Maroc sur l’échiquier international.

KB

Ce qu’ils en ont dit…

Yassir Znagui, Conseiller du Roi

«Le projet de création de la ville nouvelle ‘Cité Mohammed VI Tanger-Tech’ vise à insuffler une nouvelle dynamique économique particulièrement dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ; et dans le Royaume en général. Ce projet est le fruit, sur le terrain, des efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI, à la faveur des nombreuses visites effectuées par le Souverain dans plusieurs pays, notamment en Chine».

Li Biao, président du groupe industriel chinois Haite

«Après la signature à Pékin de l’accord de partenariat, nous avons décidé de venir cette fois-ci à Tanger pour poursuivre notre travail et réaliser notre projet. Tanger est une ville très représentative du Maroc et de l’Afrique. La ville nouvelle ‘Cité Mohammed VI Tanger Tech’ devra générer environ 100.000 emplois directs. Cette ville économiquement intégrée implique l’installation de 200 compagnies chinoises, opérant dans la fabrication automobile, l’industrie aéronautique, les pièces de rechange d’aviation, l’information électronique, les textiles, la fabrication de machines et d’autres industries, pour un investissement devant atteindre 10 milliards de dollars dans dix ans… En plus d’une zone résidentielle destinée aux employés».

Othman Benjelloun, PDG du Groupe BMCE Bank of Africa

«La ville nouvelle ‘Cité Mohammed VI Tanger Tech’ est un projet stratégique de grande dimension qui devrait non seulement favoriser le développement du Maroc, mais également, tel qu’il est conçu, renforcer le développement de l’Afrique tout entière. Cette cité industrielle écologique et intelligente se veut le plus grand projet entamé au Maroc depuis l’indépendance, eu égard à son apport en termes de transfert de nouvelles technologies et de création d’emplois. Les produits qui seront fabriqués dans cette cité seront destinés à l’export vers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique».

Moulay Hafid El Alami, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique

«La ville nouvelle ‘Cité Mohammed VI Tanger Tech’ est un projet stratégique d’envergure qui bénéficiera non seulement à la région nord du Maroc, mais aussi à l’ensemble du Royaume. La dernière visite de SM le Roi Mohammed VI en Chine, en mai 2016, a déclenché une présence d’opérateurs chinois au Maroc avec une volonté de développer leurs business avec le Royaume. La Cité sera développée sur 2.000 hectares, avec un investissement colossal de l’ordre de 10 milliards de dollars sur une période de 10 ans».

Ilyas El Omari, Président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima

«Ce projet, porté par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le groupe chinois Haite et le groupe marocain BMCE Bank of Africa, contribuera à la création de nouveaux emplois, ainsi que les offres de formation y afférentes qui profiteront aux populations des préfectures et provinces de cette région, en plus du transfert de technologies et de renforcement de la compétitivité de l’économie marocaine… Pour accompagner le développement rapide et cette transformation qu’a connu la région durant la dernière décennie, SM le Roi a lancé le projet “Grand Tanger” prévoyant la mobilisation d’une assiette foncière pour la réalisation d’une zone industrielle compétitive destinée à drainer de grands investissements conformément au plan “Emergence”».

Qui est Haite Group ?

Le groupe industriel chinois Haite, signataire du protocole d’accord relatif à la création de la “Cité Mohammed VI Tanger-Tech”, est une société pionnière dans le secteur de l’industrie aéronautique, qui compte plus de 40 filiales dans le monde. Créé en 1991, Haite group est basé dans la zone High-tech à Chengdu, employant plus de 1.000 personnes, dont 85 % sont du personnel scientifique et technique. Parmi les filiales du groupe, on trouve Sichuan Haite High-tech Co.Ltd qui est la première entreprise privée de maintenance de l’aviation et la première société cotée fournissant un service technique complet de l’aviation en Chine. La société se charge des équipements aéroportés, du matériel d’essai, des équipements haut de gamme, test et maintenance des machines de l’aviation, l’équipement électronique, l’entretien des moteurs aéronautiques, la refonte et la modification de cellule, la formation des pilotes, location, fabrication de puce de circuits intégrés, services d’aviation générale, projets de turbines à gaz et plus encore. Avec plus de 20 ans d’expérience et d’expertise, Haite High-Tech a reçu de nombreuses distinctions, notamment le «Premier prix de la meilleure compagnie de maintenance d’aéronefs» attribué par la Civil Aviation Administration of China (CAAC), et le «First Prize in National Defense Science and Technology Progress Award», délivré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Autre filiale du groupe, la Sichuan Haite Industrial Co. Ltd, créée en 2010, est dédiée à la gestion des investissements financiers. C’est la plateforme opérationnelle du groupe pour la gestion d’actifs, elle couvre des secteurs tels que les fonds de l’industrie, les fonds d’investissement privé, l’aviation, l’immobilier et les énergies renouvelables. Haite Group est déterminé à faire de la nouvelle «Cité Mohammed VI Tanger Tech une plateforme de développement ouverte sur l’Europe et l’Afrique.

Voir aussi

Parti de l’Istiqlal : Grandeur et décadence

Le Parti de l’Istiqlal est un parti nationaliste marocain de la première heure. Il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.