Flash Infos

WEEC : La 1ère fois, dans un pays arabe

S’engager dans le développement durable, où les dimensions économique et écologique vont de pair ? Le défi est énorme. Une Princesse, le réseau WEEC, l’UNESCO et l’ISESCO pour le dire…

Lalla Hasna WEEC Marrakech 2013 MAP

Sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, et sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, le septième Congrès Mondial de l’Education à l’Environnement (WEEC, World Environmental Education Congress) se tient, du 9 au 14 juin 2013 au Palais des Congrès de Marrakech, autour du thème de «L’éducation à l’environnement et les enjeux d’une meilleure harmonie ville-campagne».

La séance d’ouverture a été marquée par le message royal adressé aux participants, dont lecture a été donnée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa. Le Souverain a souligné dans ce message que cette éminente rencontre mondiale revêtait une importance particulière, non seulement au regard du grand nombre de pays, d’organisations et d’instances internationales spécialisées qui y prennent part, mais aussi du fait qu’elle constitue une occasion idoine pour mettre en relief le rôle de l’éducation et de la sensibilisation dans la réalisation du développement durable. SM le Roi a fait savoir aussi que le Royaume du Maroc avait pleinement conscience qu’une croissance économique forte et soutenue, couplée à un développement social équilibré, nécessitait l’adoption d’une politique volontariste de protection de l’environnement. Une politique qui s’appuie sur la mobilisation des énergies et la concentration de tous les efforts nationaux pour assurer un développement durable où les dimensions économique et écologique vont de pair. SM le Roi Mohammed VI a rappelé que notre pays a été parmi les pays précurseurs ayant adhéré aux principes de la «Déclaration de Rio», à «l’Agenda 21», ainsi qu’aux accords environnementaux multilatéraux.
Mario Salomon, secrétaire général du réseau WEEC, a souligné que ce congrès servirait d’occasion précieuse pour conclure des partenariats à même de renforcer les initiatives locales, régionales et internationales en matière de protection de l’environnement, se disant en faveur de la conception d’un nouveau modèle de développement agricole industriel et urbain.
Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco, a de son côté fait savoir que la tenue de ce congrès sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasnaa témoignait de l’importance que revêt la question de l’éducation à l’environnement au sein de la société marocaine, rappelant que ce congrès se tient pour la première fois dans un pays arabe. Le directeur général de l’Isesco, Abdulaziz Othman Al Twaijiri, a pour sa part considéré que le thème de ce congrès revêtait une importance cruciale, eu égard au rôle que joue l’éducation à l’environnement dans le développement des sociétés, l’amélioration des niveaux de vie des populations et la réduction des disparités entre les villes et les campagnes, estimant que la protection de l’environnement demeure une entreprise délicate qui repose sur trois éléments, à savoir l’éducation, la culture et la loi.
La séance d’ouverture de ce congrès a été marquée par un spectacle qui a mis en valeur l’importance de l’éducation à l’environnement et par la visite de la Princesse à l’exposition des timbres-poste sur divers thèmes environnementaux. A cette occasion, il a été procédé à la remise à SAR la Princesse Lalla Hasnaa du timbre postal commémorant cet événement, par Amine Benjelloun Touimi, directeur général de Barid Al Maghrib.

Education à l’environnement

 

Week Marrakech 2013 MAP

 

 

En marge de ce Congrès, la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, lundi 10 juin à Marrakech, la cérémonie de la signature de trois conventions de partenariat. La première convention, signée entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et le ministère de l’Éducation nationale, représenté par le ministre Mohamed El Ouafa, porte sur la mise en œuvre et la généralisation du programme Éco-Écoles. Ce programme international de la Fondation de l’éducation à l’environnement (FEE) a été introduit au Maroc en 2006. Il vise à enseigner les principes du développement durable dans les établissements primaires autour de projets sur l’eau, l’énergie, les déchets, la biodiversité et l’alimentation. Un Pavillon vert vient récompenser les efforts des écoles qui déploient ce programme.
La deuxième convention a été signée entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et le ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, en présence de son ministre, Fouad Douiri, et le ministère de la Jeunesse et des sports, en présence de son ministre, Mohamed Ouzzine. En vertu de cette convention, il sera procédé à l’introduction de Clubs de l’environnement dans les Maisons des jeunes et à la formation d’animateurs.
Quant à la troisième convention portant sur l’éducation à l’environnement, elle a été conclue par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement avec l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) pour la période 2013-2015. A travers cette convention, les deux institutions se proposent de promouvoir les programmes d’éducation à l’environnement au sein des pays membres de l’ISESCO, d’échanger expertises et expériences et de développer des projets communs.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.