Torture : L’appel des cinq

Le Maroc et quatre autres pays ont lancé, mardi 4 mars, depuis le siège européen de l’ONU à Genève, un appel à tous les pays du monde pour la ratification et la mise en œuvre de la Convention internationale contre la torture, en présence de la ministre déléguée auprès

du ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération et du Haut-commissaire aux droits de l’Homme. Les signataires de «l’initiative mondiale pour la ratification universelle de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants» sont le Danemark, le Chili, le Ghana, l’Indonésie et le Maroc.
S’exprimant lors d’un panel organisé à cette occasion, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida, a souligné: «La contribution du Royaume à cette initiative est un signal clair et fort de son engagement ferme en faveur de la promotion et de la protection effective des droits de l’Homme aux niveaux national et international». Elle a rappelé que le Royaune avait ratifié la Convention contre la torture il y a 20 ans, dans le cadre d’un vaste processus de réformes structurelles et profondes, citant parmi les mesures prises la criminalisation de toutes les formes de torture et de mauvais traitement. Selon la ministre, ce processus s’est renforcé davantage après la ratification en 2012 du Protocole facultatif à la convention et la visite effectuée au Maroc, en septembre 2012, par le rapporteur spécial de l’ONU contre la torture, Juan Mendez.

Voir aussi

groupe Etat islamique,Algérie-Polisario

Abu Walid al Sahraoui, “un terroriste formé militairement dans les rangs du polisario”

Le chef du groupe djihadiste appelé « État islamique dans le Grand Sahara », Adnan …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.