Terroriste Bassir : il venait de Tindouf occupée et avait un passeport algérien

La préfecture de police de Laâyoune a arrêté, samedi 6 juin 2015, le dénommé Salaheddine Bassir, objet d’un avis de recherche à l’échelle nationale pour attroupement armé, violence préméditée sur la force publique, actes de sabotage et destruction d’installations d’utilité publique, a annoncé, dimanche 7 juin, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Selon les premiers éléments de l’enquête, Bassir s’était retranché pendant Deux ans à Tindouf pour être entraîné au maniement des armes, dans une perspective de commettre des actes terroristes au Sahara marocain.

Il a utilisé un passeport algérien pour rentrer dans le territoire national via le poste frontalier Gargarate, avant d’être arrêté à son arrivée à Laâyoune.
L’intéressé, soupçonné d’implication dans les actes de violence et de sabotage prémédité qui ont eu lieu dans la ville de Smara en mai 2013, faisait l’objet d’un avis de recherche suite à des instructions du Parquet général près la Cour d’appel de Laâyoune, précise la même source, soulignant que cette arrestation s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la DGSN pour interpeller les personnes recherchées pour des actes criminels. Cet individu a été placé en détention préventive pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision directe du Parquet général compétent.

Voir aussi

HRC des réfugiés dans le monde gravement menacée

HCR | L’éducation des réfugiés dans le monde gravement menacée

En l’absence de mesures immédiates et audacieuses adoptées par la communauté internationale pour contrer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.