Session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe sur les attaques terroristes contre les Émirats arabes unis

Ligue arabe,Émirats arabes unis

Les travaux de la session extraordinaire du Conseil de la ont débuté, dimanche au Caire, au niveau des délégués permanents à la demande des Émirats arabes unis, pour examiner la question des attaques terroristes menées par les milices Houthies contre des installations civiles dans l’Émirat d’.

Le est représenté à cette réunion par l’ambassadeur du Royaume en Égypte et son Représentant permanent auprès de la , Ahmed Tazi.

À cette occasion, le ministre d’État des Émirats arabes unis, Khalifa Shaheen Almarar, a souligné que la menace persistante des Houthis sur la sécurité nationale des États du Golfe représente une menace pour la sécurité nationale arabe, mettant en garde que l’indifférence et les atermoiements de la communauté internationale à prendre une position claire contre cette milice lui donne une plus grande marge de manoeuvre pour continuer à commettre ses crimes contre les pays de la région et le peuple yéménite.

Les Émirats arabes unis avaient avorté une opération de plus grande envergure grâce à leurs qui avaient intercepté un missile balistique, a-t-il ajouté, notant que cette escalade faisait partie du plan de la milice Houthie visant à répandre le terrorisme et le chaos dans la région, ce qui menace aussi la paix et la sécurité internationales.

Il a également fait valoir que le groupe Houthi n’aurait pas pu poursuivre ses agressions sans le flux continu d’armes et le soutien de l’Iran, qui s’abstient toujours de jouer un rôle positif pour mettre fin aux pratiques Houthies.

Lire aussi
La Ligue arabe exhorte le monde à soutenir le Liban

Pour sa part, Abdul Rahman Bin Saeed Al-Jumah, Représentant du Royaume d’Arabie saoudite, a déclaré que les attaques systématiques menées par les milices houthies, soutenues par l’Iran, contre des zones civiles et des installations vitales au Royaume d’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, visent non seulement les capacités nationales des États arabes du Golfe, mais aussi à déstabiliser la région et à menacer la paix et la sécurité internationales, ainsi que l’économie mondiale, la sécurité énergétique et la navigation maritime.

Il a de même souligné que ces attaques répétées des Houthis contre des installations civiles constituent, en outre, des crimes de guerre dont les auteurs doivent être tenus responsables.

Au vu du mépris de ces milices pour toutes les lois internationales et humanitaires et de leur rejet de tous les efforts et initiatives de paix internationaux et régionaux visant à résoudre la crise politique et humanitaire que traverse le peuple yéménite, la communauté internationale doit prendre une position ferme contre la milice Houthie et ses partisans, a-t-il insisté.

M. Al-Jumah a également mis l’accent sur la nécessité d’exercer des pressions politiques pour obliger cette milice à cesser ses actions hostiles contre le peuple yéménite et les pays de la région.

LR/MAP

Voir aussi

Islam,Ramadan,Aïd El Fitr,CFCM,France

Fin du Ramadan | L’Aïd El Fitr aura lieu le lundi 2 mai en France

C’est officiellement la fin du ramadan pour les musulmans. En fonction des observations de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...