Prague | Un concert de musique judéo-marocaine au palais Trauttmansdorff

Prague,Trauttmansdorff,CIFJ,musique judéo-marocaine

L’ambassade du Maroc à Prague a organisé, en collaboration avec le ministère tchèque des Affaires étrangères et le Conseil international des femmes juives (CIFJ), un concert de musique judéo-marocaine au palais Trauttmansdorff, dans le cadre de la promotion du dialogue interculturel et interreligieux.

Le concert, donné par les violoncellistes de renom mondial Dominika Weiss Hoskova et Jiri Hosek, a connu l’interprétation de plusieurs partitions inspirées de l’héritage judéo marocain, composées spécialement pour l’occasion, sous les titres “Roses du Maroc”, “Bonjour Rabat” et “Souvenir de Marrakech”, indique un communiqué de l’ambassade.

La cérémonie, qui a été présentée par le représentant spécial du dialogue interreligieux au ministère des Affaires étrangères, Robert Rehak, a été marquée par la participation du célèbre compositeur et bassiste tchèque, Vladimir Merta, et par la déclamation de poèmes de Jalaluddin Rumi.

Dans une allocution, le vice-ministre des Affaires étrangères, Jiri Kozak, a salué les liens bilatéraux forts entre le Maroc et la République Tchèque, ainsi que le rôle important joué par le Royaume dans le dialogue inter-civilisationnel.

Tennis/ COVID-19 | Prague accueille un tournoi fin mai avec les meilleurs Tchèques

L’ambassadrice du Maroc à Prague, Hanane Saadi, a souligné, à cet égard, que le Maroc s’érige en modèle de tolérance, de vivre-ensemble et de dialogue interculturel et inter-civilisationnel, conformément au préambule de sa Constitution.

Elle a, dans ce sens, évoqué les relations historiques qui unissent les Rois Alaouites et les Marocains de confession juive, ainsi que leur souci constant de préserver leur identité.

”Une donne que l’on retrouve aujourd’hui encore à travers les nombreuses initiatives de SM le Roi Mohammed VI, comme lorsque le Souverain a inauguré ‘Bayt Dakira’, ou donné Ses Hautes Instructions pour restaurer les bâtiments juifs et enseigner la culture et l’histoire juives dans les programmes scolaires”, a-t-elle rappelé, mettant également l’accent sur l’organisation par le Maroc de rencontres internationales, comme le Dialogue de Tanger ou le Festival de Fès des musiques sacrées.

Cet événement a vu la participation d’une pléiade de personnalités politiques, notamment le conseiller diplomatique du président de la république et de nombreux parlementaires, ainsi que des personnalités du monde de la culture et des représentants du corps diplomatique accrédité à Prague.

Hip-hop : Une médaille pour le Maroc

LR/MAP

,

Voir aussi

discrimination raciale,Maroc,Hongrie

Lutte contre la discrimination raciale | Les efforts du Maroc salués à Budapest

Les efforts consentis par le Maroc en faveur de la lutte contre la discrimination raciale …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...