Post-pandémie | Le Maroc fait le choix judicieux de généraliser l’accès aux soins

Allal Boutajangout,NYU Grossman School of Medicine,New York,NYU

Avec le projet de généralisation de la , lancé par SM le , le fait le choix judicieux d’agir pour assurer l’accès aux soins de santé pour tous, plus que jamais indispensable dans un monde post-pandémie, a souligné le professeur agrégé et chercheur en neurologie et en neuroscience à l’hôpital de l’, Allal Boutajangout.

“Au , comme ailleurs dans le monde, la a mis en évidence un grand nombre d’insuffisances surtout en termes de réseau de et de soins de santé”, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, ce professeur maroco-américain pour lequel ce nouveau chantier est “un grand pas de justice sociale” qui permettra, de manière graduelle, la promotion de la santé pour tous.

Pour le chef du Laboratoire des maladies neurodégénératives et développement des médicaments au sein du Centre de la neurologie cognitive de l’établissement hospitalier de la prestigieuse , ce projet peut servir de “modèle pour tous les pays émergents, notamment africains”, se félicitant, dans ce sens, de l’ouverture du système de santé marocain à l’expertise et aux investissements étrangers.

“Ce processus va contribuer à l’amélioration de la qualité et des services aux patients. Les meilleurs standards de la pratique médicale vont être transférés et appliqués au , ce qui va enclencher une dynamique positive de compétitivité et fournir les meilleurs soins centré sur le patient”, a ajouté l’expert de la maladie Alzheimer.

Lire aussi
Covid-19 | Face à une situation «très préoccupante», la solution est la vaccination et le respect des mesures préventives

Cette nouvelle dynamique contribuera en outre à consolider les normes et standards d’accréditation et d’agréments des cliniques et des services de soin en générale au Maroc et en faire une destination pour le de santé, a-t-il poursuivi, assurant que le Réseau des compétences médicales des Marocains du monde (C3M), dont il est membre, est engagé à apporter ses capacités et son expertise pour contribuer à accompagner la modernisation du système de santé marocain.

Allal Boutajangout,NYU Grossman School of Medicine,New York,NYU

Le Dr Boutajangout a estimé que ce nouveau chantier permettra aussi de mettre l’accent sur les volets de la formation médicale continue, l’amélioration des normes et des standards de la pratique médicale et de la surveillance des indicateurs de soin et de sécurité des patients.

“Ces normes vont faire évoluer le système marocain pour figurer parmi les plus renommés à l’échelle mondiale, en favorisant l’innovation et la recherche”, a-t-il dit, se félicitant, à cet égard, de la création d’un Institut de formation professionnelle dans les métiers de l’industrie pharmaceutique qui permettra de rapprocher l’offre de formation des besoins en compétences du secteur.

LR/MAP

Voir aussi

Sahara marocain,Maroc,Arabie Saoudite,Coalition mondiale contre Daech

L’Arabie Saoudite réitère sa position soutenant la marocanité du Sahara et l’intégrité territoriale du Royaume

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le Prince Faysal Bin Farhan a réitéré, mercredi à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...