L’IFMTL est né d’un partenariat exemplaire entre le « Maroc et les États-Unis »

Maroc,Etats-Unis,IFMTL,Charaka,Nouaceur,Millennium Challenge Corporation,MCC,Alice Albright,Younes Sekkouri

L’Institut de Formation dans les Métiers du Transport et de la Logistique () de est projet de grande ampleur né d’un partenariat exemplaire entre le et les Etats-Unis, a indiqué, lundi à Casablanca, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

Intervenant lors d’une visite de terrain pour constater l’achèvement des travaux de l’, aux côtés de la Présidente de Millennium Challenge Corporation (MCC), Alice Albright, M. Sekkouri a souligné l’ampleur de ce nouveau projet qui se distingue par le budget qui lui est alloué, les normes auxquelles il répond, la qualité des formations dispensées et des formateurs, la capacité d’accueil, mais surtout par son modèle de gestion basé sur le Partenariat Public Privé (PPP).

Maroc,Etats-Unis,IFMTL,Charaka,Nouaceur,Millennium Challenge Corporation,MCC,Alice Albright,Younes Sekkouri

“Ce que nous attendons de ce projet, en tant que gouvernement, est que la formation des jeunes puisse aboutir à leur insertion”, a déclaré à cette occasion M. Sekkouri, se félicitant des expériences précédentes des instituts à gestion déléguée (IGD) qui ont démontré, pour beaucoup d’entre eux, un taux d’insertion dépassant les 95%.

Cette donnée, poursuit le ministre, encourage le gouvernement à accompagner de nouvelles initiatives similaires pour accueillir les jeunes dans de très bonnes conditions, leur offrir des formations professionnelles de grande qualité, mais également appuyer les entreprises à améliorer leur compétitivité à travers le levier des ressources humaines.

HCP | Baisse de 0,3% de l’IPC en juin

“Ce centre vient consacrer les efforts conjugués de l’ensemble des parties prenantes, publiques et privées réunies aujourd’hui et réaffirmer le partenariat économique historique entre le et les Etats-Unis. Il confirme également l’implication du secteur privé dans le système de la formation professionnelle, une implication essentielle et qui a fait ses preuves”, a, pour sa part, affirmé le Président de la Confédération générale des entreprises du (CGEM), Chakib Alj.

L’institut, qui est une réalisation de taille, répond à un besoin réel exprimé par les opérateurs du secteur du transport et de la logistique, a-t-il dit, ajoutant que le secteur du transport et de la logistique joue un rôle central dans la performance économique, le développement social, et la gestion des territoires en contribuant à hauteur de 6% au PIB et en employant plus de 500.000 personnes.

Et d’assurer que l’ fera émerger une nouvelle génération de logisticiens qui pourront accompagner les projets d’investissement des opérateurs privés et contribuer à la concrétisation des ambitions du secteur.

Se félicitant de la fin des travaux de l’IFMTL, la Directrice générale de l’Agence MCA-Morocco, Malika Laasri, a expliqué que cet institut de nouvelle génération est basé sur un PPP avec la Fédération du Transport et de la Logistique (FTL) dans le cadre du concept des IGD.

Le Discours du Trône illustre l’intérêt qu’accorde Sa Majesté le Roi à la famille et à la femme

Elle a également fait savoir que l’Institut offrira des formations initiale et continue pour les jeunes apprentis ainsi que pour les professionnels du secteur du transport et de la logistique, notant que l’IFMTL dispose d’une capacité d’accueil annuelle de 830 places.

L’IFMTL bénéficie du soutien du Fonds “” mis en place par le programme de coopération “Compact II”, conclu entre le gouvernement marocain et le gouvernement américain, représenté par MCC, et dont la mise en oeuvre a été confiée à l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco).

D’un coût global de près de 88 millions de dirhams (MDH), dont un apport de 62,5 MDH du Fonds “”, le projet de l’IFMTL de Nouaceur est porté par la FTL relevant de la CGEM, en partenariat avec le ministère de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, le ministère du Transport et de la Logistique et l’Agence Marocaine de Développement de la Logistique (AMDL).

LR/

Voir aussi

Automobile,ventes,voitures,Maroc,AIVAM,statistiques,immatriculations

Marché de l’automobile | Les ventes en baisse de 11,03% à fin juillet

Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont établies à 95.544 unités à fin …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...