Le SG de l’ONU prône un multilatéralisme “efficace” pour résoudre les conflits

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a plaidé, lundi, en faveur d’un multilatéralisme « efficace » pour résoudre les conflits dans le monde et sauver les objectifs de développement durable (ODD).

S’exprimant devant le Conseil de sécurité, le chef de l’ONU a souligné que des réponses multilatérales efficaces sont de toute urgence nécessaire pour prévenir et résoudre les conflits, gérer l’incertitude économique, sauver les ODD et relever les défis aux normes mondiales contre l’utilisation et la possession d’armes nucléaires.

Lors d’une réunion sur le multilatéralisme présidée par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeui Lavrov dont le pays assume la présidence tournante du Conseil pour le mois d’avril, Guterres a relevé que le système multilatéral est plus que jamais mis à rude épreuve eu égard à la multitude de crises qui ébranlent plusieurs parties du monde.

« Les tensions entre les grandes puissances sont à un niveau historique. Il en va de même pour les risques de conflit, par mésaventure ou erreur de calcul », a-t-il déploré, ajoutant que le conflit en Ukraine a aggravé la “dislocation économique” mondiale déclenchée par la crise sanitaire née de la pandémie de Covid-19.

En direct d’Ukraine : Nouvelle tension avec la Russie

“Nous assistons à une aggravation de la crise climatique, à des inégalités croissantes, à une menace grandissante du terrorisme, à un recul mondial contre les droits humains et l’égalité des sexes, et au développement non réglementé de technologies dangereuses”, a poursuivi le haut responsable onusien.

Il a affirmé que tous ces défis mondiaux ne peuvent être résolus que par le respect du droit international, l’adhésion aux engagements mondiaux et l’adoption de cadres appropriés de gouvernance multilatérale.

Dans ce cadre, M. Guterres a appelé les Etats membres à renouveler leur engagement en vertu des principes énoncés dans la Charte des Nations Unies.

“Les principes inscrits dans la Charte et renforcés dans la Déclaration sur les relations amicales et la coopération entre les États – respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de tous les États, non-ingérence dans les affaires des autres États, élimination de toutes les formes de la discrimination et le règlement pacifique des différends – sont des remparts contre l’incertitude et la fragmentation”, a-t-il insisté.

Le Secrétaire général de l’ONU félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône

Il a en outre indiqué qu’une majorité des pays membres de l’ONU se rendent compte de la nécessité de réformer le Conseil de sécurité pour s’adapter à la réalité géopolitique contemporaine, ajoutant que le même constat s’applique aux institutions de Bretton Woods qui ne reflètent pas, selon lui, la réalité de l’économie mondiale actuelle.

“Il est temps d’approfondir la coopération, de renforcer les institutions multilatérales et de trouver des solutions communes aux défis” mondiaux, a conclu le SG de l’ONU.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bahreïn,Manama,sommet arabe,Nasser Bourita

Nasser Bourita participe à une réunion préparatoire du 33è Sommet arabe

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...