Le NMD, un point de départ pour faire avancer le projet sociétal de développement au Maroc

NMD,nouveau modèle de développement

Le nouveau modèle de développement (NMD) constitue un point de départ pour faire avancer le projet sociétal de développement au Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, et faire du Royaume un leader au niveau régional d’ici 2035, a affirmé le journaliste koweïtien, Nayef Senihit Shahar.

Le NMD, qui fixe les enjeux et priorités, et trace les visions pour les futures réalisations et attentes, constitue une feuille de route pour accélérer le développement du Maroc à l’horizon 2035, écrit le journaliste dans un article intitulé “Le nouveau modèle de développement Maroc 2035”, publié par le quotidien “Raï-Al-Youm” qui paraît à Londres.

La position géographique du Maroc, son patrimoine culturel, ses valeurs religieuses conformes aux valeurs humaines, ainsi que les liens forts liant la Monarchie et le peuple permettront au Royaume de s’imposer en tant que force capable de faire face aux défis et aux crises, aux niveaux régional et international, et de transformer leurs répercussions en opportunités de développement, estime M. Shahar.

Depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres, le Maroc mène une révolution sereine à tous les niveaux économique, social et politique, devenant ainsi un modèle à suivre dans la région du Maghreb, a-t-il relevé, ajoutant que les deux décennies de règne du Souverain ont été marquées par les réformes et la bonne gouvernance.

Pour le journaliste koweïtien, la Monarchie au Maroc, considérée comme symbole de l’unité de la nation, est porteuse d’une vision de développement et de projets stratégiques à long terme au service des citoyens et de l’intérêt général.

Le doublement du produit intérieur brut par habitant à horizon 2035, une maîtrise des apprentissages de base à la fin du cycle primaire par plus de 90% des élèves, l’augmentation du nombre de médecins par habitants pour atteindre les normes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la réduction à 20% de la part de l’emploi informel et l’élargissement du taux de participation des femmes à 45%, figurent parmi les objectifs établis par le nouveau modèle de développement, note M. Shahar.

Les membres de la Commission spéciale pour le nouveau modèle de développement ont interagi avec plus de 20 millions de personnes à travers les réseaux sociaux, où ils ont écouté les suggestions des citoyens qui sont directement concernés par la qualité des services publics et à la consolidation des principes de gouvernance, a-t-il rappelé, ajoutant que les secteurs de l’éducation, de la santé, des transports et de l’emploi figurent à la tête des préoccupations des citoyens marocains.

La Commission spéciale pour le nouveau modèle de développement attache une importance particulière aux ressources humaines, à travers la gestion efficace des ressources matérielles, et la mobilisation des ressources nécessaires pour garantir de nouvelles opportunités économiques dans le monde post-Covid, a conclu le journaliste koweïtien.

LR/MAP

Voir aussi

Elections 2021 Maroc,Maroc-Bulgarie

Elections du 8 septembre | L’ambassadeur bulgare salue “la maturité de la démocratie marocaine”

La forte participation au triple scrutin du 8 septembre témoigne de “la maturité de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.