Le monde a besoin d’un partenariat mondial pour vaincre la Covid-19 (ONU)

ONU,Antonio Guterres,Covid-19

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré dimanche que le monde a besoin d’un partenariat mondial pour vaincre la Covid-19, atteindre les objectifs de développement durable et lutter contre le changement climatique.

Bien qu’il y ait des engagements pour atteindre des émissions nettes zéro de gaz à effet de serre d’ici 2050, il y a « encore beaucoup à faire » pour réduire ces émissions et atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), a déclaré M. Guterres dans un message vidéo à l’ouverture du sommet “Partenariat pour une croissance verte et les objectifs mondiaux 2030” (P4G) organisé à Séoul, en République de Corée.

Cette réunion vise en effet à stimuler les partenariats et l’action politique, et rassemble des chefs d’État, des chefs d’entreprise et des dirigeants de la société civile.

Le chef de l’ONU a ainsi appelé de nouveau les principaux pays émetteurs à présenter de nouvelles contributions déterminées au niveau national, à s’engager à zéro émission nette d’ici 2050 et, « surtout », à mettre en place des politiques et des programmes pour atteindre cet objectif.

« Lutter frontalement contre le changement climatique aidera à protéger les personnes les plus vulnérables de la prochaine crise tout en soutenant une reprise riche en emplois après la pandémie », a-t-il déclaré, rappelant que la première priorité à l’heure actuelle consiste à arrêter les projets de nouvelles centrales au charbon et à cesser d’utiliser du charbon d’ici 2040.

Le chef de l’ONU a également exprimé sa préoccupation concernant les « lacunes de financement et d’adaptation ». Il a déclaré que les pays développés n’avaient pas encore honoré l’engagement annuel de 100 milliards de dollars en faveur des efforts d’action climatique et de soutien aux communautés vulnérables qui souffrent déjà des conséquences du réchauffement climatique.

Il a également expliqué qu’une personne sur trois dans le monde n’est toujours pas suffisamment couverte par les systèmes d’alerte précoce, et que les femmes et les filles, qui représentent 80% des personnes déplacées par l’urgence climatique, sont encore souvent exclues des décisions visant à faire face à la crise climatique.

« Nous avons besoin de toute urgence d’une percée en matière d’adaptation et de résilience », a-t-il ajouté, demandant à tous les pays donateurs d’améliorer considérablement leurs engagements financiers.

LR/MAP

Voir aussi

droits numériques,ONU

ONU | Les droits numériques doivent être “une priorité absolue”, selon des experts

Les droits numériques sont la clé de voûte d’un monde inclusif et résilient et doivent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.