Le ministère de la culture poursuit le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazighe

Le ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a affirmé lundi que le ministère poursuit, à travers plusieurs initiatives, la mise en place du plan sectoriel de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe.

En réponse à une question sur « l’avenir de la mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazighe », adressée par le Groupe Haraki, M. Bensaid a indiqué que parmi ces initiatives figurent la célébration du nouvel an amazigh au niveau central et au niveau décentralisé, l’organisation de festivals à caractère amazigh, le soutien aux œuvres culturelles, artistiques et littéraires amazighes, outre l’installation de 160 agents parlant la langue amazighe au niveau de certains établissements relevant du secteur de la culture, afin de renforcer les services d’accueil.

Dans ce contexte, il a indiqué que le ministère s’emploie à la création d’un poste budgétaire dédié aux études amazighes, et à l’attribution de prix d’encouragement dans le cadre du Prix du Maroc du Livre, à travers le Prix des études amazighes et le prix de la création littéraire amazighe, outre l’inscription du patrimoine amazigh matériel et immatériel sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la création de la version amazighe du site web du ministère et la couverture des travaux du Salon international du Livre en langue amazighe.

L’opéra «Don Giovanni» pour les mélomanes

Le ministère poursuit l’adoption de l’Amazighe dans ses annonces et ses activités, en plus de l’organisation de sessions de formation en langue amazighe en faveur des cadres et fonctionnaires du ministère, a-t-il ajouté.

Le responsable gouvernemental a, par ailleurs, rappelé les étapes d’adoption du texte juridique relatif à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, notant la promulgation du décret relatif à la Commission chargée de suivre, d’évaluer et de mettre en œuvre le caractère officiel de cette langue, et la mission du secteur de la culture en tant que secrétariat permanent de cette Commission, ainsi que l’approbation du projet du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du texte juridique en question et son adoption par la Commission ministérielle, avec l’approbation de la création de commissions thématiques et spécialisées, la traduction du plan gouvernemental intégré en langue amazighe et son envoi aux secteurs concernés.

LR/MAP

Grande-Marlaska | Le Maroc, un voisin absolument stratégique et fiable

Voir aussi

FIFM 2022,Marrakech

Le cinéma marocain présent en force à la 19è édition du Festival International du Film de Marrakech (R.Bonhomme)

La 19ème édition du Festival International du Film de Marrakech, placée sous le Haut patronage …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...