La vaccination, l’une des interventions médicales non pharmacologiques permettant un retour à une vie normale

Tayeb Hamdi Médecin

La vaccination est l’un des actes d’intervention médicale non pharmacologique permettant un retour rapide et sécurisé à une vie normale, a estimé le chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Tayeb Hamdi.

“L’adhésion à la vaccination et l’implication des catégories prioritaires pour recevoir la troisième dose, assure la sécurité de ces personnes, de leur environnement et de la société, et contribue à la relance de l’économie et l’accélération du retour à la vie normale”, a expliqué M. Hamdi dans un article intitulé “Suggestions pour renforcer la dose qui consolide la solidarité et la confiance”.

Dans ce contexte, M. Hamdi a souligné l’émergence de nombreux défis qui menacent la santé et la sécurité économique des citoyens, notamment la vague épidémique attendue associée à la saison hivernale ainsi que les nouveaux variants et mutants du virus.

Les données scientifiques confirment que l’accélération de la campagne nationale de vaccination, pour inclure le plus grand nombre possible de citoyens marocains, et atteindre 80 PC de la population vaccinée, reste “la seule option pour retrouver une vie normale”, a-t-il noté.

A cet égard, le chercheur a souligné la nécessité de faire des efforts pour éviter un retour aux restrictions sanitaires telles que la quarantaine, l’enseignement à distance et la perturbation de l’économie, à cause des développements épidémiologiques soudains”, estimant que la possibilité de lever complètement les mesures restrictives “n’est actuellement pas disponible, en raison de l’insuffisance du taux de couverture vaccinale devant épargner le système de santé de pressions dépassant la capacité de charge”.

“Quelques millions de personnes n’ont pas reçu le vaccin, au Maroc, en raison de craintes légitimes, particulièrement à la lumière de cette crise sanitaire sans précédent” a-t-il poursuivi, rappelant que la confiance en la science et la proactivité constituent la base du succès du Maroc dans la lutte contre l’épidémie, permettant ainsi au Royaume de surmonter les étapes les plus dangereuses de la pandémie, avec des pertes minimes.

Lire aussi
Covid-19 | Face à une situation «très préoccupante», la solution est la vaccination et le respect des mesures préventives

Afin de renforcer la confiance des citoyens vis-à-vis le vaccin, Dr Hamdi a appelé à une communication constante avec la population concernant le processus de vaccination et l’évolution de la situation épidémiologique, tout en adoptant le “pass vaccinal” dans les activités non essentielles et le généraliser, progressivement, pour les autres activités.

Il a également appelé à “l’adoption graduelle des mesures d’atténuation pour les personnes vaccinées et au profit des entreprises et des activités sociales et économiques” tout en associant cela au pass Vaccinal sanitaire et en donnant du sens et de la force à ce document.

Sur ce registre, M. Hamdi a souligné l’importance de désengager, à l’heure actuelle, le lien existant entre le pass vaccinal et la troisième dose, tout en prenant en compte l’évolution de la situation épidémique, dans les semaines et les mois à venir, au niveau national et international.

“Les limites, les conditions et les domaines d’utilisation du pass vaccinal diffèrent d’un pays à l’autre en fonction de la situation épidémiologique et de ses évolutions potentielles, au niveau de vaccination, et de la capacité du système de santé à absorber la pression, ainsi que de l’engagement de la population envers les mesures préventives individuelles et collectives, en plus de la capacité économique du pays”, a-t-il expliqué.

“La vaccination, à côté des mesures préventives, ainsi que l’efficacité de certains médicaments anti-Covid-19, sont la base de lutte contre cette pandémie”, a-t-il ajouté, assurant que “la confiance, la solidarité et l’engagement collectif dans ce processus permettra un retour à la vie normale et une relance de l’économie dans les prochains mois”.

LR/MAP

Voir aussi

variant Omicron,Afrique du Sud

L’Afrique du Sud envisage de rendre le vaccin obligatoire pour « certaines activités »

Le gouvernement sud-africain envisage de rendre le vaccin contre la Covid-19 obligatoire pour « certaines activités », …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon