JO de Tokyo | La médaille d’or du 3.000 m steeple, un « point de départ » pour de meilleures performances

JO Tokyo,Soufiane El Bakkali

La médaille d’or du 3.000 m steeple remportée aux JO de Tokyo constitue un point de départ pour de meilleures performances, a assuré le champion olympique marocain Sofiane El Bakkali.

« Ma carrière et mes performances ne vont pas s’arrêter là. J’aspire à gagner d’autres titres, notamment aux prochains mondiaux et aux JO de Paris en 2024 », a-t-il déclaré à la presse, à son arrivée dimanche à l’aéroport Rabat-Salé.

Les efforts colossaux consentis des années durant n’ont pas été vains et ont été couronnés par une quatrième place honorable aux JO de Rio en 2016, une médaille d’argent aux mondiaux de Londres-2017 et le bronze aux mondiaux de Doha-2019, a-t-il expliqué.

Tout le monde espérait une médaille d’or, a poursuivi le champion olympique marocain (25 ans), affirmant partager sa joie avec l’ensemble du peuple marocain, qui l’a soutenu et encouragé à Tokyo, en plus de son entraineur Karim Telemsani et la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA).

De son côté, Karim Telemsani a affirmé que ce sacre olympique est « amplement mérité et n’est en aucun cas le fruit du hasard ». « Il s’agit du couronnement de plusieurs années de préparation et d’efforts intenses, dont les fruits ont commencé à être cueillis dès les JO de Rio », a-t-il précisé.

« Sofiane pouvait déjà remporter une médaille à Rio en 2016, n’était le manque d’expérience », a-t-il relevé, notant que le champion marocain a réussi à remporter une médaille d’argent aux mondiaux de Londres-2017 et une de bronze à Doha en 2019.

Sofiane El Bakkali continuera, sans aucun doute, de fournir davantage d’efforts pour signer de meilleures performances, notamment lors des prochains mondiaux et des JO de Paris-2024, a-t-il ajouté.

La FRMA a organisé, à cette occasion, une réception, en son siège, en l’honneur du champion olympique marocain, marquée par la présence notamment de son président Abdeslam Ahizoune, certains athlètes marocains ayant pris part aux JO de Tokyo et des membres de la direction technique nationale.

Dans une déclaration à la presse, M. Ahizoune a estimé que la médaille d’or remportée par El Bakkali à Tokyo est une source de fierté pour l’athlétisme national et pour tous les Marocains.

« C’est une consécration du peuple marocain tout entier. L’avenir sera certes meilleur. Rendez-vous donc en 2024 à Paris », a-t-il souligné.

El Bakkali a offert au Maroc sa seule médaille aux JO de Tokyo. Il s’est imposé en 8min 8s 90/100 devant l’Éthiopien Lamecha Girma (8min 10s 38/100) et le Kényan Benjamin Kigen (8min 11s 45/100).

La carrière sportive internationale d’El Bakkali a débuté en 2014 lors des Championnats du monde juniors à Eugène aux États-Unis, quand il a terminé 4è du 3.000 m steeple. En 2015, il a occupé la 7è place des mondiaux juniors de cross-country.

A Rio en 2016, il a terminé au pied du podium du 3.000 m steeple, avant de décrocher la première place de la Ligue de Diamant et la médaille d’argent aux mondiaux de Londres-2017.

Hicham El Guerrouj était le dernier athlète marocain à monter sur la plus haute marche du podium olympique, après son double sacre à Athènes en 2004, quand il a remporté l’or du 1.500 et 5.000 m.

LR/MAP

Voir aussi

Dan Evans,JO de Tokyo

Tennis | Dan Evans, positif au Covid, ne participera pas aux JO de Tokyo

Dan Evans, tennisman britannique le mieux classé à l’ATP (28e), a annoncé mercredi qu’il s’était …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.