Espionnage-Télécoms : L’ANRT exige des explications

Les citoyens sont harcelés sur leur téléphone personnel, au quotidien, par des SMS qui proposent des services ou des produits. Tous s’en plaignent. L’Agence nationale de régulation des télécommunications aurait demandé des explications écrites aux trois opérateurs nationaux au sujet d’allégations médiatiques les mettant en cause. Un ultimatum d’une semaine a été fixé aux trois opérateurs pour affirmer ou infirmer les allégations quant à un logiciel interdit à l’échelle internationale et nommé LCS.

Ce programme permettrait également la géolocalisation des citoyens sans avoir à recourir aux techniques du GPS. Au cas où cet ultimatum ne serait pas respecté, il n’est pas exclu que l’ANRT inflige des sanctions disciplinaires aux trois opérateurs. Notamment, si les allégations se confirmaient…

Voir aussi

Espagne-Maroc lutte contre la criminalité

Madrid | Adoption de la convention avec le Maroc en matière de lutte contre la criminalité

La Commission des Affaires étrangères du Congrès des députés espagnol a adopté, lundi, la convention …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.