mardi 17 octobre 2017

ONCF La suppression des passages à niveau progresse

Le programme de l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour la suppression des passages à niveau (PN) avance conformément au planning prévu et ses retombées positives commencent à être perceptibles au regard de la diminution notable

du nombre d’accidents tant au droit des Passages à niveau qu’en pleine voie.
En effet, le programme des PN porte sur 3 actions prioritaires. Il s’agit de supprimer 180 PN, soit 50% du total existants sur le réseau national et 100% des PN situés sur les lignes à double voie (Fès-Casablanca-Marrakech, Casablanca-El Jadida); de sécuriser 260 PN non gardés en les équipant d’un dispositif d’annonce sonore, de fermeture automatique des barrières et de signaux routiers lumineux à l’approche d’un train; et de ne plus créer de PN dans tout nouveau projet, précise l’ONCF.
Quant aux zones situées en pleine voie (hors PN), il y a lieu de rappeler que les intrusions dans les emprises ferroviaires et la traversée anarchique des voies ferrées sont à l’origine de plusieurs accidents enregistrés chaque année. Pour lutter contre ces comportements aux conséquences souvent dramatiques, l’ONCF investit dans la construction des murs de clôture et de plusieurs ouvrages de franchissement comme les passerelles ou les passages souterrains.

Voir aussi

Al Ajial Holding : Le Koweit renforce sa présence au Maroc

Historiquement, les investissements koweïtiens au Maroc ont été réalisés par le biais du «Consortium Maroco-Koweïtien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.