lundi 23 octobre 2017

2014 Notre lettre au Père Noël

Cher Père Noël, nous avons quelques questions à vous poser. Est-il vrai que vous distribuez les cadeaux qu’on vous demande à tous ceux qui vous les demandent, où qu’ils soient ? Parce que, voyez-vous, depuis qu’on a appris votre existence, dans les écoles françaises, on n’en a jamais reçu ! Pourtant, ce n’est pas faute d’en avoir demandé.

On nous a dit que vous voyagiez à bord de traîneaux tirés par des cerfs, sur les chemins enneigés du monde. Alors, on s’est dit que peut-être, parce que chez nous, il n’y a pas beaucoup de routes couvertes de neige, vous ne pouviez pas arriver jusqu’à nous ?
On nous a aussi dit que vous descendiez, chargé de cadeaux, par la cheminée, pour les déposer près des petits souliers. Et, comme dans nos pays chauds, il n’y a quasiment pas de cheminées, on s’est dit que c’est peut-être ce qui vous retenait ? En plus, il y a de moins en moins de maisons, avec ou sans cheminée, mais de plus en plus d’immeubles, d’appartements et de logements de fortune (bidonvilles, favelas…). Est-ce cela qui vous décourage ? Pourtant nos amis d’Amérique et d’Europe habitent aussi depuis longtemps dans des appartements… Cela ne les empêche pas de recevoir vos cadeaux !
Mais tous les citoyens du monde ont-ils droit à vos cadeaux, ou seulement ceux qui ont la même religion que vous ? Parce que, dans notre région –on a peut-être oublié de vous le dire- on est en majorité musulmans… Et Arabes… Et Africains ! Il n’empêche que nous avons autant besoin de cadeaux que les autres… Et même plus… Parce que nous avons besoin de cadeaux individuels et de cadeaux pour nos pays, notre région, notre continent…
C’est peut-être trop vous demander, cher Père Noël ?
Mais alors, tous ces contes de Noël qui nous ont fait rêver à l’école et qu’on continue de voir à la télévision, en ces jours de fête, ils auraient été inventés ?
La magie des vœux exaucés, du bien qui triomphe du mal par votre volonté, de l’impossible qui se réalise et de la lune qui devient accessible… Cette magie-là, Père Noël, nous, on veut y croire. Alors, tant pis, on vous adresse nos demandes et on verra bien si vous arrivez à en satisfaire quelques-unes.
Voilà, cher Père Noël, on voudrait la paix dans le monde. On voudrait qu’il n’y ait plus de chocs de civilisations, ni de religions, ni d’intérêts. Pouvez-vous faire en sorte que tout cela se complète au lieu de s’affronter ? On voudrait que les innocents cessent de mourir par centaines de milliers, sacrifiés sur l’autel d’ambitions folles et démesurées. On voudrait que la faim ne tue plus dans le monde et qu’il n’y ait plus de contrées où l’on meurt d’inanition et d’autres où l’on meurt d’obésité. On voudrait la fin de la barbarie, la fin de la bêtise, la fin de toutes les crises. On voudrait que les hommes politiques n’oublient jamais que s’ils sont au pouvoir, c’est pour servir leur pays et non pas pour s’y servir plus et mieux que quiconque. On voudrait que la planète soit apaisée afin que les générations montantes et à venir reçoivent le bonheur -et seulement le bonheur- en héritage. Et puis, pour finir, un dernier vœu pour nous, auteurs de cette lettre: on voudrait que notre pays ne cesse jamais d’être une terre de paix, de joie et de prospérité ; qu’il ne connaisse jamais de guerre ni de séparatisme ; qu’il soit respecté et aimé par tous, par les siens autant que par les autres.
Voilà, cher Père Noël, on se contentera cette année de ces «petites» demandes. On ne vous demandera même pas de cadeaux personnels. Tant pis. Nous autres, ici, croyons que si tout va bien pour le monde et pour notre pays, alors, tout ira bien pour nous. Merci Père Noël.
Post scriptum: S’il vous plaît, Père Noël, ne rendez pas publique notre lettre. D’aucuns, chez nous, pourraient nous accuser de nous être inscrits en faux contre notre religion, du simple fait que nous nous soyons adressés à vous. Il y en a qui sont si prompts à accuser d’apostasie… D’où l’urgence d’exaucer nos vœux !

Bahia Amrani

Voir aussi

Africa Action Summit : Coup de génie !

Bien sûr, l’idée de saisir l’occasion de la tenue de la COP22 pour organiser, un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.