COVID-19 | Sanchez plaide pour la prolongation de l’état d’alerte jusqu’au 23 mai

COVID-19 | Sanchez plaide pour la prolongation de l’état d’alerte jusqu’au 23 mai

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a plaidé, samedi, pour la prolongation de l’état d’alerte dans le pays de quinze jours supplémentaires, soit jusqu’au 23 mai inclus, afin de poursuivre la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Lors de sa comparution au Palais de La Moncloa, Sanchez a assuré qu’il n’y a pas de plan B à l’état d’alerte, appelant à la responsabilité de tous les acteurs politiques pour garantir l’adoption, pour la quatrième fois, de cette mesure mercredi prochain au Congrès des députés.

Le chef de l’exécutif a assuré que tous les indicateurs montrent que la maladie est sous contrôle, ajoutant nous savons maintenant que l’état d’alerte a fonctionné et qu’il est toujours nécessaire de le prolonger, car il constitue un instrument efficace pour vaincre le virus.

Nous allons gagner la bataille contre l’épidémie mais avec un coût très élevé en vies, a-t-il martelé.

Sanchez a, dans ce cadre, appelé à renforcer le contrôle et à faire preuve de davantage de responsabilité au cours de la phase de désescalade, pour vaincre le virus, notant que le port du masque sera une obligation dans les transports publics à partir du 4 mai pour éviter un rebond des contagions de coronavirus.

A partir de lundi, quiconque utilisera les transports en commun sera obligé de porter un masque, a lancé Sanchez, faisant savoir que quelque six millions de masques seront distribués lundi à travers le pays devant les grandes gares et stations, afin de permettre aux usagers de disposer de masques avant de monter dans le métro, le bus ou le train de banlieue.

Le Chef de l’exécutif a relevé que sept millions de masques seront donnés aux mairies et aux provinces, à travers la Fédération espagnole des municipalités et provinces, et 1,5 million à des organismes sociaux pour qu’ils les distribuent de leur côté, en particulier en faveur des personnes en situation de handicap.

L’Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 9 mai inclus.

Un léger assouplissement du confinement strict décrété dans le pays a été adopté, en autorisant les enfants de moins de 14 ans à sortir, accompagnés d’un adulte et pendant une heure maximum, depuis le 26 avril.

Les plus de 14 ans, comme les adultes, peuvent eux aussi sortir, à partir de ce samedi, pendant une heure pour faire de l’exercice ou se promener avec des membres du même foyer.

Le gouvernement espagnol a approuvé, mardi, un plan de déconfinement progressif, qui sera décliné en quatre phases du 4 mai jusqu’à fin juin, en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Selon le dernier bilan donné ce samedi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 216.582 cas confirmés par le test de dépistage du coronavirus dit PCR, dont 25.100 décès et 117.248 patients rétablis.

Avec MAP

Voir aussi

ayman safadi

Jordanie | Arrestation de personnalités pour des raisons de sécurité

Le vice-Premier ministre jordanien et ministre des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré, dimanche, que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.