Casa-Settat | Convention-Cadre pour le renforcement des infrastructures routières et hydriques

Le ministère de l’Équipement et de l’Eau, la Wilaya de la région Casablanca-Settat et le Conseil de la région Casablanca-Settat, ont signé, mardi, une convention-cadre pour le renforcement des infrastructures routières et hydriques dans la région.

Cette convention tripartite, signée par MM. Nizar Baraka, Said Ahmidouche et Abdellatif Maâzouz, respectivement ministre de l’Equipement et de l’Eau, Wali de la région et président du Conseil de la région de Casablanca-Settat, s’inscrit dans le cadre de la dynamisation du programme de développement régional (PDR) 2022/2027.

Le budget approximatif pour la réalisation de cette convention dépasse 6,815 milliards de DH (MMDH) avec une contribution du ministère de plus de 2,65 MMDH, et un concours de la région de plus de 2,81 MMDH.

Cette convention porte sur plusieurs programmes, notamment le programme des infrastructures routières pour le désenclavement spatial des préfectures et provinces, le renforcement de l’attractivité de la région et l’accompagnement de la nouvelle charte de l’investissement, à travers le dédoublement et la qualification de plusieurs axes routiers stratégiques (plus de 590 KM et 12 ouvrages d’art pour un budget estimé à plus de 4,36 MMDH).

Elle porte également sur l’élargissement du réseau routier dans le monde rural (2,1 MMDH) touchant la majorité des préfectures et provinces de la région, le but étant de désenclaver les populations rurales et d’améliorer leur accès aux services publics, ainsi que le programme de protection contre les inondations dans la région, doté d’un budget de 350,9 MDH.

Viandes rouges : «Des bêtes malades» à Casablanca?

S’exprimant à cette occasion, M. Baraka a indiqué que que cette convention-cadre s’inspire des Hautes orientations royales qui visent à renforcer les infrastructures et limiter les disparités spatiales entre les préfectures et les provinces.

“Nous pouvons aujourd’hui être fiers de la signature de cette convention avec la région Casablanca-Settat, qui est la première dans une série de régions qui vont suivre dans les jours qui viennent”, a ajouté le ministre.

Cette convention vise, à travers l’aménagement des axes routiers et la connexion des préfectures et provinces, le désenclavement économique de certaines préfectures et provinces, le renforcement des capacités économiques de la région et l’allégement de la pression économique et sociale sur l’axe Casablanca-Berrechid, tout en oeuvrant les perspectives de l’émergence de nouveaux pôles, notamment après la mise en oeuvre du pacte national pour l’investissement.

M. Nizar Baraka a ajouté que cette convention est un outil pour atteindre les objectifs du développement socio-économique durable, appelant, à cette occasion, à la dynamisation de l’engagement de tous les acteurs.

Pour sa part, M. Maâzouz a indiqué que la signature de cette convention s’inscrit dans le cadre de la dynamisation du programme du développement de la région, soulignant que pour garantir la réussite de ce programme, la région continue d’établir des partenariats avec les différents départements et parties prenantes.

Et de faire savoir qu’un budget de plus de 11 MMDH a été alloué au secteur de l’eau, dont 3 MMDH pour le transfert des eaux depuis le bassin de Sebou, sans compter la station de dessalement, ajoutant que plus de 18 MMDH ont été alloués à la mobilité et au transport, dont 11 MMDH pour le transport ferroviaire et 2,1 MMDH, pour les routes rurales afin de désenclaver le monde rural et d’améliorer le cadre de vie des habitants.

Théâtre «Bourguiba, dernière prison»

Cette cérémonie, à laquelle ont assisté notamment des gouverneurs, des parlementaires et des élus, a été marquée par un exposé de la directrice du pôle intelligence territoriale au Conseil de la région, Hind Nasloubi sur le PDR 2022/2027, outre un exposé du directeur régional de l’équipement Mustapha Hamdaoui sur les objectifs et programmes de la convention.

Suite à la cérémonie de signature de cette convention, M. Baraka, accompagné du wali de la région, du président du conseil régional, du gouverneur de la province de Nouaceur et du directeur général de la Société nationale des Autoroutes du Maroc, a donné le coup d’envoi des travaux de construction de la route Taddart, liant la ville verte à l’aéroport international Mohammed V.

Il s’agit d’un projet routier inscrit dans le cadre du PDR, qui vise le dédoublement de la route actuelle sur un tronçon de 1,5 km, et la construction d’une nouvelle route de 9 km, ainsi que son équipement de l’éclairage public pour un coût global de 180 MDH.

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc-UNESCO | Agadir abrite la 36e session du CIC-MAB

Maroc-UNESCO | Agadir abrite la 36e session du CIC-MAB

Les travaux de la 36e Session du Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...