lundi 11 décembre 2017

Ebola : Le coût des imprévisions

Le coût économique d’Ebola pour l’Afrique de l’Ouest pourrait dépasser 32 milliards de dollars d’ici à la fin 2015, si l’épidémie venait à s’étendre hors des trois pays actuellement touchés, affirme la Banque mondiale. «Si l’épidémie devait frapper un nombre important de personnes dans les pays voisins, dont certains ont des économies bien plus importantes, l’impact régional financier sur deux ans pourrait atteindre 32,6 milliards de dollars d’ici à la fin 2015», assure un rapport de l’institution.

Pour l’heure, la fièvre hémorragique a fait près de 3.900 morts en Afrique de l’Ouest, principalement dans les pays foyers de l’épidémie (Liberia, Guinée, Sierra Leone).
L’impact économique est déjà «profond» dans ces trois pays, mais pourrait devenir «catastrophique» dans un scénario où Ebola ne serait que faiblement contenu, souligne la Banque mondiale. Les répercussions pourraient toutefois être limitées si l’action «immédiate» de la communauté internationale parvenait à freiner l’épidémie et à atténuer «le facteur peur» qui pousse les pays voisins à fermer leurs frontières ou à suspendre leurs échanges commerciaux, aggravant l’impact économique du virus, souligne le rapport.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.