Algérie : Les appels à la destitution de Bouteflika se multiplient

Les appels à la destitution du président algérien Abdelaziz Bouteflika, gravement affaibli par un AVC depuis 5 ans, se multiplient ces derniers jours en Algérie. Selon les partis de l’opposition, Bouteflika n’est plus capable de diriger le pays. Ils appellent, de ce fait, à la mise en application de l’article 102 de Constitution qui énonce: «Lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement». Aux commandes du pays depuis 1999, Bouteflika a été, en 2013, victime d’un accident vasculaire cérébral qui a affecté son élocution et sa mobilité. Malgré tout, il a été réélu en 2014 à la tête de l’Algérie. De nombreux observateurs estiment que c’est son frère, Saïd Bouteflika, qui détient réellement le pouvoir en Algérie.

Voir aussi

Rabat Tribunal de 1ère instance Maati Monjib

Rabat/ Tribunal de 1ère Instance | Maati Monjib placé en détention pour soupçons de blanchiment d’argent

Maati Monjib a été placé en détention préventive en vue de poursuivre l’enquête au sujet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.