Albares se félicite du partenariat stratégique intense liant l’Espagne et le Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’ et de la , José Manuel Albares, s’est félicité, mercredi à , du stratégique “intense” liant l’ et le Maroc qui reflète, a-t-il dit, “une nouvelle étape” fondée sur “la transparence, la communication permanente et le respect mutuel”.

“Nous avons un programme bilatéral intense couvrant tous les aspects de notre relation bilatérale, fondée sur la transparence, la communication permanente et le respect mutuel. Tels sont les principes d’une sincère entre deux partenaires stratégiques comme l’ et le Maroc”, a indiqué le chef de la diplomatie espagnole au terme de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge de l’.

Pour M. Albares, il s’agit d’une “nouvelle étape” dans les relations entre Madrid et Rabat, ajoutant que l’entrevue avec M. Bourita a servi d’occasion pour établir les bases des “prochaines étapes”.

“Nous avons réalisé des progrès plus que significatifs dont les peuples marocain et espagnol profitent déjà”, s’est-il félicité évoquant la reprise des liaisons aériennes, maritimes et terrestres, “ce qui a également permis à des milliers de familles d’être réunies cet été grâce à cette opération après ces années de pandémies”.

Il a en outre souligné avoir convenu avec son homologue marocain pour la tenue, comme prévu, de la réunion de haut niveau avant la fin de l’année, “l’objectif étant que cela soit possible au cours du mois de novembre”.

Floride | Le Maire d’Orlando appelle à consolider les accords historiques signés entre le Maroc, les États-Unis et Israël

Pour le ministre espagnol, cette réunion sera “une nouvelle occasion de faire le point et de continuer à avancer ensemble et à réaffirmer l’amitié hispano-marocaine”.

Tout en rappelant que cette réunion de haut niveau n’a pas eu lieu depuis 2015, il a relevé que, depuis avril dernier, tous les groupes de travail créés conformément à la feuille de route de la Déclaration conjointe au terme des discussions entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, “ont tenu des réunions et respectent le calendrier de travail prévu”.

S’agissant de la circulation “régulière et ordonnée” des marchandises, le ministre espagnol a noté que les exportations espagnoles vers le Maroc ont augmenté de 30 % en un an seulement, pour atteindre 6000 millions d’euros, consolidant ainsi la position de l’ en tant que premier partenaire commercial du Royaume.

“Mais voulons aller plus loin, c’est pourquoi nous travaillons avec l’objectif de réaliser un passage terrestre pour les marchandises en janvier prochain”, a-t-il indiqué, soulignant que dans le cadre de la “réactivation” de la coopération bilatérale, les deux parties ont “convenu d’œuvrer pour que le passage ordonné et progressif des marchandises aux postes de douane terrestres commence en janvier”.

Maroc/RD Congo | 28.300 billets écoulés

M. Albares a, par ailleurs, annoncé que le gouvernement espagnol va approuver un projet de fonds de promotion du développement d’une valeur de 20 millions d’euros, le premier projet sur 20 ans au Maroc visant, selon lui, à octroyer des microcrédits pour favoriser l’inclusion des jeunes et des femmes dans le système productif.

Il a indiqué que la coopération entre les deux pays portera également sur l’assistance technique dans le secteur ferroviaire, le secteur de l’eau et pour la mise en place de systèmes intégrés.

Sur le volt de la migration, le ministre espagnol a évoqué “des preuves d’une excellente coopération”, relevant que les chiffres des arrivées irrégulières ont été réduits de 20% au cours des quatre derniers mois par rapport à la même période de l’année précédente.

“C’est le résultat, entre autres, du travail conjoint contre les réseaux criminels de trafic d’êtres humains. Nous avons convenu de continuer à renforcer cette coopération, notamment sur la côte atlantique”, a-t-il précisé.

M. Albares a enfin indiqué que dans le cadre de la “réactivation” de la coopération bilatérale, les deux parties ont “convenu d’œuvrer pour que le passage ordonné et progressif des marchandises aux postes de douane terrestres commence en janvier”.

LR/MAP

Voir aussi

Ministres Arabes des AE,accord de Skhirat,libye

Les ministres arabes des AE soulignent l’importance de l’accord de Skhirat dans le règlement de la crise libyenne

Les ministres arabes des Affaires étrangères ont mis en avant, à l’issue de leur Conseil …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...