lundi 23 octobre 2017

Tanger : Hold-up à l’américaine

Tanger 2015

Le 13 août 2015, un fourgon blindé de transport de fonds appartenant à une société de sécurité privée, a été attaqué devant une agence bancaire de Tanger (Nord du Maroc). Détails de l’affaire.

Pas moins de 21 coups de feu ont été tirés sur le véhicule, sans que les braqueurs n’arrivent à avoir le butin. Ils prennent alors la fuite.
Le Service préfectoral de la Police judicaire de Tanger a ouvert une enquête, sur ordre du Parquet général compétent, afin de déterminer les circonstances de l’usage d’armes à feu lors de cette tentative de braquage.
L’évasion des braqueurs n’a été que de courte durée, puisque les investigations ont permis l’arrestation du gang le mardi 18 août. Il s’agissait de deux Belges d’origine marocaine (dont le chef du groupe) et de deux autres individus de nationalité marocaine. Deux autres membres du gang ont été arrêtés, ce qui porte à six le nombre des mis en cause.

L’enquête menée par les services de la Préfecture de police de Tanger, en coordination avec la Brigade nationale de la police judiciaire et le BCIJ relevant de la DGSN, a permis la saisie de quantités de munitions de différents calibres, de faux documents d’identité, de plaques minéralogiques portant des matricules nationaux et étrangers falsifiés et des équipements utilisés dans la falsification de ces plaques, en plus de la saisie de plusieurs voitures, armes blanches, masques, appareils de communication sophistiqués, dont un brouilleur de fréquence, un téléphone satellitaire et des sacs remplis de quantités de drogue.
Les investigations menées dans ce cadre ont abouti à l’arrestation de Mokhlis L.
Principal suspect (39 ans), Mokhlis L., un multirécidiviste connu par les services belges, a été arrêté au quartier Aïn Aqtiouet. Le deuxième mis en cause, Yonus Z., recherché pour trafic de stupéfiants, a été arrêté le même jour dans la soirée au quartier Drissia. Leur casier judiciaire est lourd en Belgique (où ils sont nés): trafic de drogues, vols, coups et blessures.
Lors d’une conférence de presse, le chef du Service du crime organisé avait déclaré que cette bande a entamé ses actes criminels en mai 2013, en s’emparant d’une voiture «Audi», après avoir tué son propriétaire à l’arme à feu, puis le vol d’une autre voiture de marque Mercédès, le 26 novembre 2013. Après ces deux forfaits, les membres de la bande ont entrepris leur premier hold-up contre un fourgon de transfert de fonds et se sont emparés d’un montant de 55 millions de centimes, en plus de 470 millions de centimes et de 400 dollars, fin février 2014; puis une deuxième et dernière attaque de fourgon de transfert de fonds qui a tourné à l’échec.
Leur arrestation met un terme à leur banditisme.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Al Hoceima : Le Centre d’oncologie et plus encore…

Le Centre régional d’oncologie d’Al Hoceïma a été doté d’équipements biomédicaux modernes, dans l’objectif de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.